Genève: Un bateau en panne tous les deux jours sur le lac Léman 

Publié

GenèveUn bateau en panne tous les deux jours sur le lac Léman 

Face à la hausse des prix du carburant, les navigateurs rechignent à faire le plein. L’augmentation du nombre d’interventions met les sauveteurs en difficulté. 

Les charges liées aux dépannages ont doublées cette année, passant de 4000 à 8000 francs.

Les charges liées aux dépannages ont doublées cette année, passant de 4000 à 8000 francs.

lhu

Les bateaux en panne sur le lac Léman se multiplient. Au bout du lac, cela arrive environ tous les deux jours, a révélé Vittorio Foglia, président de la société Sauvetage de Genève à la RTS. En cause, la hausse des prix du carburant – actuellement  à plus de 2,50 francs le litre. Remplir son réservoir coûte cher et les navigateurs rechignent à faire le plein. Résultat: les sauveteurs sont davantage sollicités et peinent à garder la tête hors de l’eau. Car, eux aussi sont victimes de la cherté de l’essence. Avec l’augmentation des dépannages, leurs charges ont doublées, passant de 4000 à 8000 francs. Hors, les interventions sont gratuites et seuls les dons leur permettent de couvrir les frais liés à une opération.

Les clubs nautiques aussi tirent la gueule. A Versoix, une session de ski nautique coûte désormais 45 francs, contre 40 francs auparavant. Une adaptation des tarifs nécessaire pour survivre. En effet, cette année, les frais de carburant du club ont pris l’ascenseur, s’élevant à 10’000 francs de plus que l’an passé.

(lhu)

Ton opinion

103 commentaires