Un bâtiment peut en cacher un autre!
Actualisé

Un bâtiment peut en cacher un autre!

Les employés du Département cantonal des institutions et des relations extérieures travaillant au 17, rue Cité-Derrière, ne savent sans doute pas que leurs bureaux ont abrité le service d'inspection sanitaire... des prostituées.

C'était à la fin du XIXe siècle. C'est de ce genre d'anecdotes que la «balade historique sur les traces de la prostitution» («20 minutes» du 26 octobre) a été parsemée samedi. Organisée par Fleur de Pavé, elle a marqué, avec d'autres événements, les 10 ans de l'association venant en aide aux professionnelles du sexe. Saint-François, la Cité, la Riponne, la rue de Genève jusqu'à Sévelin: les participants ont suivi les traces de la prostitution. Qui s'est déplacée au rythme du développement économique et commercial de la ville.

(cal)

Ton opinion