Genève: Un blessé grave dans un incendie aux Pâquis

Publié

GenèveUn blessé grave dans un incendie aux Pâquis

Un immeuble a dû être évacué vendredi soir en raison d’un sinistre qui a pris tout en haut du bâtiment.

Un incendie s’est déclaré dans un immeuble de la rue Léon-Nicole, aux Pâquis, vendredi soir. «Cela devait être vers 23h15, relate une jeune femme. Nous étions sur la terrasse d’un café qui fait l’angle quand soudain nous avons senti une odeur de brûlé, comme du plastique. J’ai d’abord cru que c’était ma voiture. Je me suis levée et là, j’ai vu le toit de l’immeuble avec des grandes flammes et beaucoup de fumée.» Avec quelques passants, rapidement rejoints par d’autres, «nous avons crié pour que les habitants évacuent. Puis j’ai appelé les pompiers.» 


«J’ai entendu des hurlements de jeunes qui étaient dans la rue. Certains sont entrés dans les immeubles en criant “sortez, sortez”, relate une habitante de l’allée voisine, encore très choquée. On est tous bouleversés. On a eu la peur de notre vie. Il y avait un tel dégagement de fumée.» 

Transporté au CHUV


Le sinistre a pris dans un appartement situé sous les combles du bâtiment sis au numéro 2, rue Léon-Nicole. Le logement a été complètement détruit et un blessé grave est à déplorer, indique le Service d’incendie et de secours de Genève (SIS). L’homme a été transporté au CHUV, à Lausanne. Deux autres appartements, également touchés, sont inhabitables. 


La centrale d’appel du 118 a reçu 14 appels vers 23h25. «Nos moyens étaient sur place en six minutes», précise le lieutenant-colonel Frédéric Jaques, du SIS. Les habitants de l’allée, ainsi que ceux de quelques logements de l’immeuble voisin, ont été évacués. 

Importants moyens


Au total, 80 secouristes ont été dépêchés sur place: 30 sapeurs professionnels, 20 pompiers volontaires du groupement SIS, ainsi que du personnel de la police et de la brigade sanitaire. Les hommes du feu ont engagé une vingtaine de véhicules, dont deux tonne-pompes, et déployé deux échelles. «L’inquiétude était que le feu se propage à d’autres immeubles, poursuit l’officier. Nous avons mis en place une lance dans l’appartement touché et une autre dans les combles. Cela a permis de stopper les flammes.»

Les habitants évacués ont pu regagner leur logement vers 4 h du matin.

(leo)

Ton opinion