Attentats de Paris: Un bouclier témoigne des violents échanges de tirs
Actualisé

Attentats de ParisUn bouclier témoigne des violents échanges de tirs

La chaîne iTélé a réussi à obtenir les photos du bouclier qui a protégé les forces spéciales alors qu'elles se trouvaient dans le Bataclan.

1 / 277
kein Anbieter
23.06 Selon Le Soir, Salah Abdeslam a été retenu pendant 30 minutes par des gendarmes français, le 14 novembre. Ils n'avaient pas reçu d'informations concernant sa radicalisation.

23.06 Selon Le Soir, Salah Abdeslam a été retenu pendant 30 minutes par des gendarmes français, le 14 novembre. Ils n'avaient pas reçu d'informations concernant sa radicalisation.

BFM TV
16.06 Un lycéen de 17 ans raconte à BFM TV sa rencontre avec Salah Abdeslam, avec qui il a passé une partie de la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015.

16.06 Un lycéen de 17 ans raconte à BFM TV sa rencontre avec Salah Abdeslam, avec qui il a passé une partie de la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015.

Capture d'écran BFM TV

Les forces spéciales présentes au Bataclan vendredi ont rapidement donné l'assaut. Elles ne se sont pas trop attardées à négocier. «C'était des bombes humaines, de la chair à canon», a confié un membre de la BRI (Brigade de recherche et intervention).

Pour se protéger en entrant dans la salle de concert, les agents ont eu recours à un bouclier sarcophage. iTélé a réussi à se procurer une photo de la protection en question. On peut y voir 27 impacts de balle, témoignage de la violence inouïe des échanges de tirs.

D'après la chaîne de télévision, le bouclier a aidé les 18 membres des forces spéciales à avancer sans être touchés. Il a également permis de faire sortir du Bataclan 20 otages. Fabriquée en kevlar, la protection peut résister aux armes de guerre comme les kalachnikovs. Aucun projectile ne l'a traversée.

(20 minutes)

Ton opinion