Genève: Un braqueur prend femme et enfant en otage
Actualisé

GenèveUn braqueur prend femme et enfant en otage

Un adolescent de 17 ans a braqué une pharmacie de la Jonction avant de car-jacker une auto avec une femme et son enfant à bord, mardi en début d'après-midi.

par
Henri Della Casa

Une scène digne des films de Hollywood s'est jouée mardi peu avant 13 heures au centre-ville de Genève. Un individu armé a braqué une pharmacie de la rue des Deux-Ponts à la Jonction. Pour s'enfuir, il a procédé à un car-jacking sur une voiture dans laquelle se trouvaient une femme accompagnée de son jeune enfant.

Blessé par balle au ventre

Après avoir quitté la pharmacie où il s'est emparé d'une somme encore indéterminée, le brigand, âgé de 17 ans, a remonté à pied le boulevard Carl-Vogt. C'est devant l'ancien Hôtel de police que le malfrat, armé et masqué avec un tissu blanc, attire l'attention d'un agent. Au même moment, il sort un homme de l'habitacle d'une Honda et prend en otage la passagère et le bébé assis derrière.

«Le braqueur s'est alors retourné avec son pistolet en direction de notre collègue, explique le porte-parole de la police genevoise, Patrick Pulh. Le policier a alors fait usage de son arme mais sans pouvoir arrêter le malfrat.» Ce dernier est tout de même atteint par une balle au niveau du ventre. Le pistolet de l'ado braqueur s'avèrera factice, comme l'indique la police dans son communiqué.

«Nous avons cru à un accident»

Le véhicule démarre en trombe, mais ne fera pas long chemin. Arrivé au carrefour de la Jonction, le véhicule du brigand monte sur un terre-plein et percute un scooter et une Harley-Davidson parquées. Devant des témoins médusés. «Ça s'est passé tellement vite, raconte l'un d'entre eux. J'ai vu la voiture débouler à 80 ou 100km/h.»

Le véhicule s'immobilise, la Harley encastrée sur son côté. Présents à ce moment, Joaquim et d'autres passants en sortent les trois occupants. Le temps pour les policiers d'arriver et de mettre fin à cet incroyable braquage. «Nous avons cru à un accident, témoigne Joaquim. J'ai sorti le type de la voiture, il était mal en point. Puis, un policier m'a dit qu'il avait une arme».

Selon la police, personne n'a été blessé hormis le braqueur, qui a été interpellé. Son pronostic vital n'est pas engagé. Sains et saufs, la femme et son bébé ont, eux, été pris en charge par les secours.

Le Tribunal des mineurs a été saisi de l'affaire.

(Avec la collaboration de Thomas Piffaretti et Raphaël Leroy)

Ton opinion