Jeux olympiques 2016: Un bras humain dans le plan d'eau des Jeux de Rio
Actualisé

Jeux olympiques 2016Un bras humain dans le plan d'eau des Jeux de Rio

La baie de Guanabara, qui accueillera les épreuves de voile des prochains Jeux olympiques, est polluée. On le savait. Mais on vient de franchir un cap dans l'horreur.

par
rca

Source: Twitter.

C'est un fait avéré depuis de longs mois: les épreuves de voile des Jeux olympiques 2016 de Rio de Janeiro se dérouleront dans des eaux infestées de déchets et de pollution. Les épreuves de nage en eau libre et de triathlon, prévues sur la plage de Copacabana, ainsi que les concours de canoë et d'aviron, qui se dérouleront sur le lac Rodrigo de Freitas, seront d'ailleurs logés à la même enseigne.

Mais on a encore franchi un pas dans l'horreur ces derniers jours. Selon un lecteur d'«O Globo», qui a contacté le journal local et préfère rester anonyme, un bras humain a été retrouvé récemment sur le plan d'eau! Pire, cet homme indique que ce n'est pas la première fois qu'il croise des restes humains sur place. Il assure y avoir vu également nombre de déchets, des ordures et même des animaux morts.

«J'ai vu des corps flotter dans le passé, affirme l'informateur du quotidien brésilien. Un il y a cinq ans et un autre l'année dernière. C'est absurde, mais nous avons tous pris l'habitude de croiser tout type de choses par ici. Des déchets, des objets, des chiens morts…» Mario Moscatelli, biologiste depuis vingt-cinq ans et qui travaille depuis près de vingt ans sur le site, dit lui aussi qu'il est fréquent d'y retrouver des cadavres. «J'ai vu des corps entiers, mais aussi des restes dépecés», raconte-t-il.

La police a décidé de mener l'enquête. Les organisateurs des JO, eux, restent persuadés que les épreuves pourront se dérouler dans cette baie. «Tout va dans la bonne direction. Je pense que nous aurons une compétition formidable», a simplement déclaré Thomas Bach, président du CIO, cité sur le site 7sur7.be. Le risque de contracter un virus ou d'être contaminé par une bactérie est toutefois élevé, plusieurs études récentes l'ont prouvé. Ce sont 1400 athlètes qui sont concernés par ces épreuves.

Ton opinion