Etats-Unis: Un bug informatique paralyse Netflix et Uber
Actualisé

Etats-UnisUn bug informatique paralyse Netflix et Uber

Une panne d'une heure et demie a privé certains clients américains d'accès à Netflix et Uber jeudi soir.

Les locaux de Netflix en Californie.

Les locaux de Netflix en Californie.

Plusieurs services en ligne américains, dont ceux de vidéos Netflix et de réservation de voiture avec chauffeur Uber, ont été victimes simultanément de perturbations jeudi, semblant dues à un problème technique chez un de leurs fournisseurs de services informatiques.

Certains abonnés de Netflix ont notamment été incapables d'accéder à son service de visionnage de vidéo en streaming, une situation qui a duré environ une heure et demie.

Cela a touché surtout des clients aux Etats-Unis, a indiqué un porte-parole à l'AFP, mettant en cause un fournisseur de services informatiques du groupe.

«En raison de problèmes techniques chez UltraDNS, tous les essais pour regarder Netflix ne réussissent pas», a-t-il précisé durant la panne.

Retour à la normale à 19H30 heure locale

Une porte-parole de Neustar, le groupe informatique qui commercialise UltraDNS, a confirmé à l'AFP que ce dernier avait subi une panne à partir de 16H19 heure locale (côte est, soit 22H19, heure suisse), affectant «certains de nos clients sur la côte Est américaine».

Le groupe a estimé plus tard sur son compte Twitter avoir réussi à restaurer le service pour tous ses clients à 19H30 heure locale (1H30 heure suisse).

Une vingtaine de sites touchés

Neustar n'a pas identifié les entreprises touchées par sa panne, mais le site internet Currentlydown.com, spécialisé dans la surveillance des pannes et perturbations de services internet, a enregistré une vingtaine de sites internet ayant connu des perturbations à un moment ou un autre de la journée, incluant Netflix, Uber, le courtier en ligne TD Ameritrade, ou encore des sites de médias comme The Economist et la BBC. Uber a confirmé figurer parmi les clients d'UltraDNS affectés.

TD Ameritrade a fait état pour sa part de «problèmes techniques chez une tierce partie» ayant «affecté beaucoup d'entreprises», et se traduisant pour certains de ses propres clients par «des difficultés sporadiques pour accéder à certains de nos sites internet».

Pas de cyber-attaque

Les perturbations ont suscité d'abondantes plaintes d'internautes sur les réseaux sociaux, certains se demandant s'il s'agissait d'une cyber-attaque.

Neustar a toutefois semblé écarter cette hypothèse. «Nous pouvons confirmer que ce n'est pas une attaque DDoS», a indiqué sa porte-parole.

Ce type de cyber-attaques, dites par déni de service, consiste à inonder un serveur informatique de requêtes simultanées, souvent par l'intermédiaire d'un réseau d'ordinateurs piratés au préalable et agissant à l'insu de leur propriétaire. Incapable de répondre à toutes en même temps, le serveur se retrouve bloqué. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion