Football - Un bus de fans bordelais pris dans un «guet-apens» à Montpellier
Publié

FootballUn bus de fans bordelais pris dans un «guet-apens» à Montpellier

Le championnat de France a encore vécu une soirée chaude. Seize blessés sont à déplorer après l’incident.

Les images sur les réseaux sociaux montrent des fans se faisant face sur la route.

Les images sur les réseaux sociaux montrent des fans se faisant face sur la route.

Twitter

Un bus de supporters bordelais, l’équipe entraînée par Vladimir Petkovic, est tombé mercredi soir dans un «guet-apens» organisé par certains de leurs homologues montpelliérains, conduisant à une rixe générale qui a fait seize blessés légers, a-t-on appris auprès de la police et des pompiers.

Le préfet de l’Hérault, Hugues Moutouh, a condamné après le match qui s’est soldé par un nul (3-3) «très fermement ces actes d’une grande violence» et a assuré dans un communiqué «que toutes les mesures nécessaires seront prises pour durement sanctionner et interdire de stade ces hooligans».

«Un bus de supporters bordelais a été victime d’un véritable guet-apens de la part de supporters de l’Hérault qui les attendaient à un rond-point, peu après la sortie de l’autoroute» à l’entrée de Montpellier, a expliqué à l’AFP une porte-parole de la police locale, confirmant une information de L’Equipe.

Fumigènes et barres de fer

Ils avaient des fumigènes, des barres de fer et ont invectivé les passagers qui sont descendus du bus, l’incident se transformant alors en rixe générale, ont rapporté la police et la préfecture.

Le bus est ensuite reparti vers son point d’arrivée aux abords du stade de la Mosson, où les pompiers ont pris en charge les blessés. Un premier bilan faisait état de 16 blessés légers, selon les secours.

Aucune interpellation n’a eu lieu à ce stade, précise encore la police qui cherche à identifier les auteurs.

Une série

Après une saison sans public dans les stades, les violences entre supporters se sont multipliées en Ligue 1 ces dernières semaines: débordements entre supporters lensois et lillois samedi à Lens, avec envahissement du terrain ; autre envahissement du terrain et bagarre générale entre joueurs, supporters et membres de l’encadrement lors du choc Nice-Marseille le 22 août, qui avaient conduit à l’interruption définitive de la rencontre ; et incident déjà à la Mosson à Montpellier, face à Marseille le 8 août, pour la première journée de la L1, avec des projectiles lancés sur les joueurs olympiens.

(AFP)

Ton opinion

9 commentaires