Europa League: Un but de Marco Streller sauve Bâle

Actualisé

Europa LeagueUn but de Marco Streller sauve Bâle

Le FC Bâle a réussi à s'imposer jeudi face à Videoton grâce à son capitaine.

Bâle a battu Videoton, jeudi.

Bâle a battu Videoton, jeudi.

Le FC Bâle s'est relancé lors de la 4e journée d'Europa League en s'imposant 1-0 face aux Hongrois du Videoton. Il le doit notamment à l'expérience et au talent de son capitaine Marco Streller, lequel a délivré son camp à la 80e sur un pur enchaînement d'avant-centre.

Pendant longtemps, l'origine de tous les maux rhénans s'est appelé Mladen Bozovic. Le portier international monténégrin semble en effet prendre un malin plaisir à briser l'élan du football suisse, lui qui avait déjà fait barrage à l'équipe nationale lors de la fatale défaite 1-0 d'octobre 2010 sur la route pour l'Euro 2012. Encore internationaux à cette époque, Marco Streller et Alexander Frei s'étaient alors à chaque fois cassé les dents sur le dernier rempart adverse.

Bozovic s'était montré intraitable jusqu'au but du «vengeur masqué», parfois au prix de réflexes admirables, comme sur une tête de Frei à la 9e, une autre de Streller à la 23e ou une reprise à bout portant de Frei encore à la 32e.

Bâle a dominé

Bâle a été la seule équipe sur le terrain, dominant de long en large les débats. Ce but tardif a en ce sens récompensé l'excellente prestation bâloise. Articulé en un audacieux 4-3-3 que son entraîneur Murat Yakin avait déjà testé précédemment - avec Stocker transformé en milieu axial et Frei en... ailier gauche -, le champion de Suisse a paru à l'aise, porté par une farouche volonté d'aller de l'avant. Un ethousiasme qui a cependant parfois provoqué, au fil des minutes, quelques gestes manqués (belle occasion ratée par Streller à la 63e) et autres approximations techniques, surtout sur le flanc droit des frères Degen.

Certes toujours troisièmes du classement, les Bâlois sont tout de même revenus à trois longueurs du leader Genk, qui a arraché un nul 1-1 à la 91e à Lisbonne conte un Sporting réduit à dix (Gelson Fernandes a été remplacé à la 63e). S'ils l'emportent le 22 novembre contre les Portugais - sans Streller qui sera suspendu - et le 6 décembre en Belgique, ils seront encore européens en février. (si)

Groupe A

Young Boys (SUI) - Udinese (ITA) 3 - 2

Groupe B

Viktoria Plzen (CZE) - Hapoël Tel-Aviv (ISR) 4 - 0

Académica Coimbra (POR) - Atletico Madrid (ESP) 2 – 0

Groupe C

Fenerbahçe (TUR) - AEL Limassol (CYP) 2 - 0

Marseille (FRA) - Mönchengladbach (GER) 2 - 2

Groupe D

FC Bruges (BEL) - Newcastle (ENG) 2 - 2

Bordeaux (FRA) - Marítimo Funchal (POR) 1 – 0

Groupe E

Molde (NOR) - Steaua Bucarest (ROM) 1 - 2

FC Copenhague (DEN) - Stuttgart (GER) 0 - 2

Groupe F

AIK (SWE) - PSV Eindhoven (NED) 1 - 0

Naples (ITA) - Dnipropetrovsk (UKR) 4 - 2

Groupe G

Bâle (SUI) - FC Videoton (HUN) 1 - 0

Sporting Portugal (POR) - RC Genk (BEL) 1 – 1

Groupe H

Partizan Belgrade (SRB) - Inter Milan (ITA) 1 - 3

Neftchi (AZE) - Rubin Kazan (RUS) 0 - 1

Groupe I

Hapoël Ironi (ISR) - Sparta Prague (CZE) 1 - 1

Athletic Bilbao (ESP) - Lyon (FRA) 2 – 3

Groupe J

Lazio Rome - Panathinaïkos Athènes 3-0 (2-0)

Tottenham Hotspur - Maribor 3-1 (1-1)

Groupe K

Metalist Kharkov (UKR) - Rosenborg (NOR) 3 - 1

Bayer Leverkusen (GER) - Rapid Vienne (AUT) 3 - 0

Groupe L

Hanovre (GER) - Helsingborgs (SWE) 3 - 2

FC Twente (NED) - Levante (ESP) 0 - 0

Premiers qualifiés

L'Inter Milan, qui a battu les Serbes du Partizan 3 à 1 à Belgrade, et Lyon, vainqueur 3-2 à Bilbao, figurent parmi les six premiers clubs qualifiés pour les 16e de finale de l'Europa League après la 4e journée jeudi. Sont aussi qualifiés: Rubin Kazan (RUS), Bayer Leverkusen (GER), Metalist Kharkov (UKR) et Hanovre.

Ton opinion