Chicago: «Un café avec la police» pour plus de confiance
Publié

Chicago«Un café avec la police» pour plus de confiance

Une initiative mise en place par la police de Chicago mercredi vise à regagner la confiance de la population américaine.

Image d'illustration.

Image d'illustration.

Keystone

Dans un McDonald's d'un quartier multiculturel de Chicago, deux policiers ont offert mercredi une oreille bienveillante à la population dans le cadre de la journée «Un café avec la police». L'initiative vise à regagner la confiance de la population américaine.

«Cela a été positif», juge Librada Godinez, policière, à propos des échanges qu'elle a eus avec les personnes venues la rencontrer dans ce restaurant de Chicago, et à qui il a été offert un café. «Cela leur donne le sourire et ils sont plus à l'aise pour nous parler», assure l'agente, soulignant la volonté des forces de l'ordre de regagner la confiance de la population dans une Amérique régulièrement secouée par des brutalités policières, notamment envers les communautés noire et hispanique.

La ville de Chicago a ainsi payé 5,5 millions de dollars, en 2016, pour dédommager 57 personnes qui avaient été torturées afin d'obtenir des aveux pendant deux décennies jusqu'en 1991. «Dans tout le pays, entre les communautés minoritaires et la police... il y a un gouffre», déclare Brian Jackson, expert en justice pénale auprès de la société RAND.

Etendu à tous les Etats-Unis

Rashonda Cole, une habitante de Chicago comprend que certains de ses concitoyens noirs puissent ne plus avoir confiance en la police, après le passé d'abus envers cette communauté. Mais, selon cette femme de 35 ans, avec des efforts de communication il est possible de restaurer l'image des forces de l'ordre.

«S'ils font des choses comme cela tous les jours, et que vous avez la possibilité de vous y arrêter, de parler et de prendre un café avec un policier, je pense que beaucoup auraient une autre idée de la police», estime-t-elle.

L'initiative a débuté il y a six ans à Hawthorne, une petite ville du sud de la Californie. Au fil des ans, elle a pris de l'envergure pour devenir un programme financé par le ministère de la justice qui prévoit aussi des formations pour la police. Cette journée est ainsi organisée depuis deux ans au niveau national le premier mercredi du mois d'octobre. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion