Rio: Un caméraman tué lors d'une opération de police
Actualisé

RioUn caméraman tué lors d'une opération de police

Un caméraman de la chaîne de télévision brésilienne TV Bandeirantes a été tué par balle dimanche au cours d'une opération policière dans une favela de la banlieue ouest de Rio, a annoncé le groupe Bandeirantes.

Touché à la poitrine, le caméraman Gelson Domingos, 46 ans, qui couvrait une intervention du Bataillon des opérations spéciales (Bope) de la police dans la favela d'Antares, a été conduit d'urgence à l'hôpital mais il est mort en route. «Des tentatives de réanimation ont été faites sans succès», selon un communiqué du secrétariat à la Santé.

Marié et père de trois enfants, Gelson Domingos est mort dans l'exercice de ses fonctions, «victime de la violence qui touche des innocents tous les jours au Brésil», a déclaré le groupe Bandeirantes dans un comuniqué.

Le caméraman portait un gilet pare-balles mais la balle de fusil, probablement tirée par un trafiquant de drogue a traversé le gilet, selon le communiqué.

Le syndicat des journalistes de Rio a attribué la responsabilité de la mort du caméraman à la TV Bandeirantes.

«C'était une mort annoncée. Les gilets pare-balles ne sont pas sûrs face aux armes utilisées par les trafiquants et la police», a dit la présidente du syndicat Suzana Blass.

La police civile a sollicité les images prises par la victime juste avant sa mort à la TV Bandeirantes, dans le cadre de l'enquête tandis que le secrétariat à la Sécurité de Rio a indiqué que la presse n'avait pas été invitée à couvrir cette opération policière en raison des risques qu'elle comportait.

Une centaine de policiers du Bope sont entrés dans la favela Antares -l'une des régions les plus violentes de Rio- dominée par des complices du trafiquant de drogue Fernandinho Beira-Mar, où ils ont été accueillis par des tirs, selon la police militaire citée par le site internet G1 du groupe de médias Globo.

Capturé en 2005 en Colombie, Fernandinho Beira-Mar est incarcéré depuis dans un pénitencier de haute sécurité du Mato Grosso do Sul (centre-ouest du Brésil).

L'opération du Bope s'est soldée par la mort de quatre criminels et l'arrestation de huit personnes dont le chef du trafic de drogue de la favela dénommé «BBC» et son bras droit identifié comme «China», selon les autorités. La police a également saisi armes, drogues et munitions. L'action policière avait pour but de confirmer des informations des services de renseignements selon lesquelles, des chefs du trafic étaient réunis avec des armes lourdes dans la favela.

La fusillade entre policiers et trafiquants a semé la panique dans la région.

Les autorités ont entamé depuis 2008 une course contre la montre pour pacifier la ville de Rio de Janeiro d'ici aux compétitions sportives du Mondial 2014 de football et des jeux Olympiques de 2016. (afp)

Ton opinion