Actualisé 08.03.2011 à 17:52

Course à l'électionUn candidat UDC se dit snobé par La télé

Un prétendant à l'exécutif de la ville de Fribourg reproche à la chaîne de bouder son parti.

de
Raphaël Pomey
«Privé» de portrait, l'UDC a par contre été de tous les débats et de toutes les émissions sur la télé.

«Privé» de portrait, l'UDC a par contre été de tous les débats et de toutes les émissions sur la télé.

Il a la réputation d'avoir les dents longues, on le découvre également combatif. Depuis une semaine, l'UDC Kevin Grangier s'est lancé dans une guéguerre avec la chaîne La télé. A la différence des principaux partis locaux (seul un indépendant souffre du même sort), l'UDC n'a pas bénéficié d'une présentation d'un de ses deux candidats au Conseil Communal, Marina Luz Flores et Kevin Grangier lui-même, à l'écran. D'une durée de trois minutes, ces portraits ont été diffusés jusqu'en février, présentant les politiciens au quotidien.

«Inégalité de traitement!»

«Inégalité de traitement», crie l'UDC, qui voit la marque d'un «gauchisme journalistique» dans son absence. «Cette réaction prouve que les candidats ont besoin de nous pour se faire élire», rigole Christophe Rasch, patron de La télé. Selon lui, l'UDC est victime d'un «contre-temps» lié à un départ dans son équipe. Un portrait leur sera consacré sous peu pour calmer l'affaire.

«Cette histoire est bizarre conclut Pierre Kilchenmann, candidat PDC «portraitisé». Je ne sens pas de tendance politique à La télé.» Il précise que sa présentation, dans laquelle il s'est jeté dans les eaux glacées de la Sarine, a bien boosté sa campagne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!