Actualisé 24.07.2009 à 10:45

Elections valaisannes

Un candidat vaincu raconte son aventure dans un livre

Candidat indépendant à l'élection au Conseil d'Etat valaisan en mars 2009, Eric Felley raconte son aventure dans un livre.

L'ouvrage se veut un point final à la campagne 2009 et pourquoi pas l'ouverture d'un prochain chapitre politique.

«Ce livre n'est pas un pamphlet politique mais l'histoire d'une aventure», explique l'auteur. Dans son ouvrage présenté vendredi à la presse, il fait surtout part de ses réflexions, de ses doutes, de ses angoisses durant la campagne.

Faire élire un autre

Le journaliste savait que sa candidature n'avait pas de chance. Mais «il valait la peine de participer à ces élections, non pas pour être élu, mais pour essayer de faire élire d'autres», écrit-il. Les deux nouveaux conseillers d'Etat Jacques Melly et Maurice Tornay, tous deux PDC, sont ses cibles.

Eric Felley raconte sa sympathie pour Christophe Darbellay. Le président du PDC valaisan est omniprésent dans le livre. Le candidat indépendant aurait voulu permettre son élection, mais les circonstances ont été contraires.

Les fermés contre les ouverts

En définitive, l'auteur l'admet dans son épilogue: «J'avais un objectif, une chimère, empêcher l'élection des uns, les fermés, et favoriser celle des autres, les ouverts. Les fermés ont gagné, «pour la population cela ne changera rien».

Au-delà de ces propos, Eric Felley est prêt à recommencer l'aventure. Le Valais est habitué des candidatures indépendantes «et il faut qu'elles continuent d'exister», insiste-t-il, «c'est une sorte de bénévolat pour la démocratie».

Eric Felley a réuni quelque 8,5 % des suffrages. Le score montre à ses yeux qu'une partie de la population veut être représentée dans les joutes électorales par des candidats autres que ceux des partis traditionnels. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!