Coup tordu: Un cas d'espionnage au saut à skis !
Actualisé

Coup torduUn cas d'espionnage au saut à skis !

Le responsable autrichien du développement du matériel a été pincé en train de prendre des photos des skis et des fixations des autres concurrents.

par
jpw

Ils ne sont pas à leur coup d'essai, les Autrichiens. Déjà lors des Jeux de Vancouver en 2010, ils avaient mené la vie dure à Simon Ammann et à sa fixation révolutionnaire. Ils ont donc remis ça à Krasnaya Polyana. Dimanche dernier, Toni Giger, s'est rendu dans la tour du tremplin, alors que l'endroit est strictement réservé aux sauteurs. La seule exception a été délivrée à Thomas Morgenstern. Ce dernier s'est fracturé un doigt et n'est pas en mesure de s'équiper seul.

Jeudi, à la réunion des entraîneurs, le coach suisse Martin Künzle a révélé l'indélicatesse de l'officiel au plénum. Les Autrichiens ont été punis d'un avertissement formel et se sont excusés du bout des lèvres. Malgré tout, la manœuvre a dérangé le Saint-Gallois Simon Ammann, selon une information du site blick.ch.

Ton opinion