France: Un cas de rage identifié chez un enfant à Lyon
Actualisé

FranceUn cas de rage identifié chez un enfant à Lyon

Un enfant de 10 ans, mordu par un chiot en août sur une plage du Sri Lanka, est dans un état critique et son pronostic vital est engagé, selon l'Agence régionale de santé (ARS).

Vue de Lyon.

Vue de Lyon.

AFP

Le centre national de référence de la rage (CNR) de l'Institut Pasteur a confirmé biologiquement ce diagnostic suspecté depuis l'hospitalisation de l'enfant le 4 octobre. L'enfant «est en réanimation», a précisé le docteur Anne-Marie Durand, directrice de la santé publique à l'ARS.

L'ARS a indiqué que l'entourage de l'enfant venait d'être pris en charge. «Nous avons identifié les personnes ayant été au contact direct avec la salive ou les larmes de cet enfant, particulièrement la famille et ses camarades de classe, ses camarades d'activités extra-scolaires et les soignants», a dit Bruno Morel, directeur délégué des alertes sanitaires de l'ARS.

Une soixantaine de personnes ont été identifiées et la famille proche a été vaccinée. «Mais aucun cas de transmission d'homme à homme n'a jamais été enregistré», a assuré le docteur Anne-Marie Durand.

Pas de traitement possible

La rage se transmet accidentellement par morsure, griffure ou léchage de plaie, peau lésée ou muqueuse d'un animal infecté, essentiellement les chiens dans les régions où sévit la maladie, c'est-à-dire surtout en Asie et en Afrique.

«En France, les risques d'attraper la rage sont très faibles», a précisé Christelle Saura, de la cellule d'intervention santé publique France. «On peut les rencontrer avec un contact avec des chauves-souris, qui sont largement infectées, ou avec des animaux importés des zones endémiques.» Un cas de transmission par chauve-souris a été enregistré en France en 2008.

«Aucun traitement n'est possible après l'apparition des symptômes», a rappelé Anne-Marie Durand.

La France est reconnue officiellement indemne de rage depuis 2001 et le dernier cas autochtone recensé remonte à 1924. Depuis 1970, 23 cas de rage ont toutefois été observés chez l'homme en France métropolitaine. Tous ces cas ont été contractés à l'étranger suite à une morsure par un animal infecté. Quelque 59'000 décès liés à la rage sont enregistrés chaque année dans le monde. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion