Actualisé

Un «centre de formation» néo-nazi en Allemagne

Quelque 2000 personnes ont manifesté samedi à Gonzerath, dans l'ouest de l'Allemagne, contre le projet du parti néo-nazi NPD d'y implanter un centre de formation pour ses cadres.

Aucun incident n'a été signalé.

Aux cris de "Pas de centre nazi, ni à Gonzerath ni ailleurs" et de "nazis dehors", les manifestants, qui répondaient à l'appel de nombreux partis et organisations de gauche, ont défilé à travers le village, encadrés par une forte présence policière.

Le NPD a loué l'ancienne école de cette bourgade pour y installer leur centre de formation. Tandis que les manifestants brandissaient des pancartes proclamant "Que les nazis aillent sur la Lune, personne n'y vit", les membres du NPD avaient déployé sur la façade du bâtiment une banderole sur laquelle on pouvait lire "L'Europe aux Européens, non à l'entrée de la Turquie dans l'UE".

Par ailleurs, quelque 150 néo-nazis se sont rassemblés dans le calme au même moment à Halbe, une localité de l'ex-RDA à une cinquantaine de km au sud de Berlin. Cette localité est souvent le théâtre de rassemblements extrémistes en raison de la présence dans la commune du plus grand cimetière militaire de l'armée à l'époque nazie, qui compte 25'000 sépultures, dont celles de nombreux SS.

Le rassemblement, qui n'a pas été autorisé à se rapprocher trop près du cimetière, a fait l'objet d'une contre-manifestation d'une centaine de personnes. Quelque 1200 policiers avaient été déployés pour éviter tout incident entre les deux groupes. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!