France: Un centre de tri de courrier infesté par les rats
Actualisé

FranceUn centre de tri de courrier infesté par les rats

L'inspection du travail a été appelée à la rescousse, alors qu'une centaine de postiers ont refusé de prendre leur service mercredi.

L'inspection du travail a été saisie mercredi, après le droit de retrait exercé par des postiers d'un centre de courrier de Nanterre qui serait «infesté» par des rats, a-t-on appris de sources concordantes. Selon le syndicat SUD, une petite centaine de postiers ont fait usage mercredi, pour le deuxième jour consécutif, de cette mesure qui permet à un salarié d'arrêter son travail s'il se trouve confronté à un danger.

«Un Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) extraordinaire a été convoqué. Il a préconisé qu'une entreprise de dératisation intervienne à nouveau sur le site, en l'absence des agents, et a demandé qu'ils soient déplacés dans leur ancien site, à Rueil Malmaison. Ce que la direction de La Poste refuse», a précisé le syndicat.

«L'inspection du travail a été saisie. Elle s'est rendue sur le site et rendra un rapport», a-t-il ajouté.

Renforcement des mesures de nettoyage

La direction de La Poste a confirmé la tenue d'un «CHSCT exceptionnel» mercredi et annoncé avoir saisi l'inspection du travail «pour les suites à donner».

«La Poste met tout en oeuvre pour prendre la dimension de tous les risques tels que signalés en CHSCT et a par ailleurs mobilisé sa filière prévention qui se tient à la disposition des agents qui en exprimeraient le besoin. Elle va également procéder au renforcement des mesures de nettoyage du site», a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Selon la direction, «la très grande majorité des agents ont pris leur service normalement mercredi. Les services d'accueil clients, entreprises et collecte du courrier fonctionnent totalement normalement, y compris la distribution des colis pour Noël».

«Lettres grignotées»

SUD dénonce «la présence importante de rats, souvent visibles en journée et causant d'importants dégâts (lettres grignotées, déjections, risque sanitaire...)», sur le site de Nanterre, un hangar situé non loin de la Seine, et «le risque sanitaire, pour les postiers comme pour les usagers, le rat (étant) un vecteur notoire de maladies contagieuses et infectieuses». (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion