faune: Un champignon décime les grenouilles en Suisse
Actualisé

fauneUn champignon décime les grenouilles en Suisse

Une mycose tue les batraciens en se fixant sur leur peau. Elle a envahi la moitié des étangs.

par
nes

Un champignon mortel pour les grenouilles, crapauds ou salamandres, se répand dans le monde entier. Des scientifiques ont déjà tiré la sonnette d'alarme. Repérée pour la première fois en 1998 dans l'hémisphère Sud, la mycose a récemment débarqué en Suisse et dans toute l'Europe.

«Nos premiers cas ont été enregistrés en 2005», déclare Benedict Schmidt, du Centre pour la protection des amphibiens et des reptiles (KARCH). La mycose se fixe sur la peau du batracien. Cette présence perturbe l'organisme de l'animal et provoque une défaillance cardiaque, puis la mort. Dans le monde, les scientifiques estiment que 120 espèces d'amphibiens ont disparu.

L'étendue de l'hécatombe est encore difficilement quantifiable en Suisse, déclare le KARCH. Toutefois, une chose est sûre: le chytride est présent dans 40 à 50% des étangs. Mais d'où est-il issu? «Pour l'heure on l'ignore toujours, reconnaît Benedict Schmidt. Certains parlent de l'Afrique du Sud. Une grenouille utilisée pour des tests en laboratoire aurait été infectée. Elle a ensuite été transportée dans d'autres pays, où a débuté la contamination.»

Ralentir la contamination

Le KARCH recommande de ne pas déplacer les amphibiens d’un point d’eau à un autre et de désinfecter les objets entrant en contact avec ces animaux. Le chytride n’est pas dangereux pour l’homme.

Ton opinion