Saint-Gall: Un champignon pieuvre étend ses tentacules en Suisse

Publié

Saint-GallUn champignon pieuvre étend ses tentacules en Suisse

On l’appelle la pieuvre des bois. Un mycélium originaire de Nouvelle-Zélande a été découvert près d’Oberriet. Il s’agit d’une espèce invasive.

Le champignon est reconnaissable à ses tentacules rouges.

Le champignon est reconnaissable à ses tentacules rouges.

20min/lecteur reporter

Lors d’une promenade en forêt avec son chien, un lecteur d’Oberriet (SG) a remarqué une plante d’un rouge vif. Elle ressemblait davantage à une pieuvre qu’à une plante. En y regardant de plus près, il s’est rendu compte qu’il devait s’agir d’un champignon en raison de son mode de croissance. «Je l’ai découvert à l’intérieur de la forêt de Kriessern», explique le septuagénaire. En cherchant sur internet, il a ensuite découvert qu’il s’agissait d’un champignon au nom savant d’Anthurus d’Archer, plus communément appelé pieuvre des bois.

Ce champignon est originaire de Nouvelle-Zélande. «On sait que d’autres champignons de Chine sont arrivés en Europe lors d’envoi de meubles», a déclaré Heinz Schoch, président de l’Association mycologique du Toggenbourg. L’arrivée de la pieuvre des bois en Europe pourrait coïncider avec le débarquement de chevaux venus d’Australie lors de la Première Guerre mondiale ou encore la livraison de laines dans des filatures des Vosges. Petit à petit, ce champignon aurait entrepris de coloniser l’Europe depuis le nord-est de la France ou la région de Bordeaux. Avec le réchauffement du climat, il rejoint peu à peu la flore locale, mais il est considéré comme une espèce invasive.

Il sent très mauvais

Une autre piste pour expliquer la présence de ce mycélium dans le nord-est de la Suisse est avancée par le mycologue. «Les spores pourraient avoir adhéré à des souvenirs rapportés, mais c’est une pure spéculation.» Il ajoute que ce qui caractérise ce champignon, outre son aspect bizarre, c’est l’odeur qu’il dégage. «J’ai déjà fait l’expérience de cette odeur, elle est assez désagréable, elle sent la décomposition», a déclaré Heinz Schoch. Mais il n’est pas toxique.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé·e sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.

(shz/jbm)

Ton opinion