Actualisé 15.06.2011 à 12:38

Mer d'ArabieUn chasseur veut retrouver Ben Laden

Bill Warren, un américain milliardaire chasseur de trésors, a annoncé qu'il allait partir à la recherche du corps d'Oussama ben Laden dans la mer d'Arabie.

de
cga

A la recherche d'une preuve de la mort de l'ex-ennemi public numéro un, Bill Warren «veut connaître la vérité». Ce plongeur professionnel a juré qu'il explorerait la mer d'Arabie afin de retrouver le corps d'Oussama ben Laden, tué le mois dernier au Pakistan, a rapporté le «New York Post».

«Je le fais parce que je suis un Américain patriote qui veut savoir la vérité. Je le fais pour le monde. [...] L'administration Obama aurait dû publier la photo, comme nous l'avons fait pour Billy the Kid ou Saddam Hussein», explique le milliardaire. Selon lui, les services secrets russes ne croient pas que Ben Laden soit réellement mort.

L'homme qualifie son projet de «dangereux»: «Si nous arrivons à le trouver grâce à un sonar, nous récupérerons le corps dans le sac et prendrons des photos, des vidéos et ferons des tests d'ADN.»

Corps vendu aux enchères

L'objectif de Bill Waren est de rapporter des photos du corps, et si possible le corps lui-même. Le chasseur de trésor estime que son opération va lui coûter 1 million de dollars, mais espère bien en tirer profit: «Il y a toujours une récompense de 25 millions de dollars que personne n'a récupérée qui dit 'mort ou vif'. S'il est vraiment mort, je pourrais toucher les 25 millions de dollars.»

De retour aux Etats-Unis, Bill Warren espère pouvoir revendre la dépouille aux enchères par la suite.

Des informateurs de la CIA arrêtés au Pakistan

L'armée pakistanaise a arrêté cinq informateurs de la CIA, rapporte mercredi le «New York Times». Ces derniers ont participé à la traque d'Oussama ben Laden, tué le 2 mai dernier par un commando des forces spéciales américaines au nord d'Islamabad.

Selon le quotidien, un des informateurs serait un commandant de l'armée pakistanaise qui aurait relevé les plaques minéralogiques des voitures se rendant dans la propriété où vivait le fondateur d'Al Qaïda à Abbottabad.

Le «New York Times», qui cite des responsables américains, précise que le sort de ces cinq informateurs demeure inconnu. Leon Panetta, directeur de la CIA en passe de devenir secrétaire à la Défense, aurait évoqué la question lors d'un déplacement la semaine dernière à Islamabad.

Dans les cercles politiques de Washington, poursuit le journal, leur arrestation est vue comme un signe supplémentaire du fossé grandissant entre les autorités américaines et pakistanaises sur la lutte contre l'extrémisme armé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!