Arabie Saoudite: Un chauffard se rend 21 ans après un accident
Actualisé

Arabie SaouditeUn chauffard se rend 21 ans après un accident

Un Saoudien a récemment avoué avoir tué un enfant dans un accident de la route en 1989, affirmant qu'il ne pouvait plus supporter les cauchemars qui le hantent depuis.

Yahya Al-Asmari, 38 ans, s'est présenté à la Société nationale pour les droits de l'Homme pour avouer avoir renversé un enfant à Tabouk (nord) il y a 21 ans et fui le lieu de l'accident, indique le quotidien Saudi Gazette.

Il a dit se souvenir que l'enfant, qui devait avoir moins de cinq ans au moment des faits, s'apprêtait à traverser la route avec un autre enfant quand l'accident s'est produit. «Je ne pouvais rien faire et j'ai renversé l'un d'eux mais l'autre n'a pas été touché», a-t-il déclaré selon le quotidien.

«J'avais si peur que j'ai continué à conduire mais j'ai vu un autre automobiliste s'arrêter pour porter assistance aux enfants», a-t-il dit.

M. Asmari a indiqué avoir quitté ensuite la région de Tabouk pour la province orientale de l'Arabie saoudite.

«Depuis, j'ai continuellement changé de travail sans jamais trouver de stabilité professionnelle», a encore déclaré M. Asmari. «Les cauchemars n'ont cessé de me hanter (...) et je passe le plus clair de mon temps à pleurer et à tenter de surmonter mon remords», a-t-il expliqué.

Des responsables de l'Association des droits de l'Homme ont indiqué qu'ils allaient vérifier les dires de ce chauffard avant de le remettre à la police, selon la Saudi Gazette. (afp)

Ton opinion