Un chauffeur poids lourd se tue contre un candélabre
Actualisé

Un chauffeur poids lourd se tue contre un candélabre

Victime d'un malaise, un Vaudois de 59 ans a tragiquement finit sa course à la route de Vernier.

«Pas de bol!» s'exclame dépité un des treize sapeurs-pompiers sur place. Avec ses collègues, il vient de désincarcérer le corps sans vie d'un chauffeur âgé de 59 ans. Le drame s'est joué sous une pluie fine hier après-midi vers 14 h 15. Aucune trace de freinage ne marque le sol mouillé. Pas de traces de sang non plus dans l'habitacle défoncé, où règne un grand désordre. Le camion rouge d'une entreprise d'assainissement pâquisarde roulait en direction du centre quand il a fini sa course au pied d'un lampadaire situé au croisement de la route de Vernier et du chemin de Poussy. Le compteur marquait 104 691 km. Rapidement sur les lieux, le médecin du cardiomobile a d'abord tenté une réanimation dans la cabine, puis sur la chaussée. En vain. Le Vaudois d'origine n'a pas survécu. «D'après le témoignage de son passager, à la suite d'un malaise. Difficile de confirmer les causes exactes du décès», explique le porte-parole de la police, Jean-Philippe Brandt. «Pour l'heure, il n'entre pas dans nos statistiques. Cette année, les accidents mortels se montent toujours à treize pour un total de dix-sept victimes», poursuit-il. Avant d'ajouter: «Le passager est sorti indemne de l'embardée qui a aussi occasionné des perturbations du trafic.»

(Giancarlo Mariani)

Ton opinion