Fin de cavale en Sicile - Un chef de Cosa Nostra cueilli à son arrivée à l'aéroport
Publié

SicileUn chef mafieux en cavale cueilli à son retour au pays

Il espérait passer le dimanche de Pâques en famille. Mais de retour du Brésil, ce chef mafieux a été arrêté à sa descente d’avion à l’aéroport de Palerme.

Les enquêteurs ont passé les menottes à un chef mafieux en fuite alors qu’il s’apprêtait à récupérer ses bagages à l’aéroport de Palerme, où il venait d’atterrir en provenance de Natal (nord-est du Brésil), via Paris, selon une vidéo diffusée par les carabiniers.

Giuseppe Calvaruso se faisait passer pour un géomètre voyageant beaucoup, mais la direction anti-mafia de Palerme le soupçonne d’être le chef du clan du district de Paglarelli (sud-est de Palerme), depuis l’arrestation voici un peu plus de deux ans de son puissant prédécesseur.

Il tirait les ficelles à distance

Cet homme de 43 ans aurait tiré les ficelles à distance, et quatre autres personnes, dont son bras droit présumé Giovanni Caruso, ont également été arrêtées. Selon les enquêteurs, le clan punissait les auteurs de délits commis sans sa bénédiction et donnait son autorisation à l’ouverture de nouveaux commerces.

Giuseppe Calvaruso, décrit comme un «homme d’honneur» chargé de «l’ordre public» sur son territoire, entretenait aussi des contacts avec d’autres clans, selon la même source. Il aurait investi le capital de son clan dans le BTP et la restauration. Il avait aussi noué des liens avec un homme d’affaires de Singapour désireux d’investir en Sicile.

Le 4 décembre 2018, la police italienne avait arrêté 46 personnes soupçonnées d’appartenir à Cosa Nostra (nom donné à la mafia sicilienne), dont Settimo Mineo, considéré comme le nouveau chef de Cosa Nostra à Palerme. Ce joaillier alors âgé de 80 ans, chef du district de Paglarelli, avait été élu pour succéder à Toto Riina, décédé en prison, lors d’une réunion au sommet en mai 2018.

Il s’agissait de la première réunion de ce type depuis 1993, année de l’arrestation de Toto Riina, afin de choisir les nouveaux chefs de la mafia et de réorganiser ses activités de trafic de drogue et de paris en ligne.

(AFP)

Ton opinion