Bornéo - Un chercheur bernois découvre une nouvelle espèce de grenouille
Publié

BornéoUn chercheur bernois découvre une nouvelle espèce de grenouille

Stefan Hertwig, du Musée d’histoire naturelle de Berne, a fait une découverte étonnante sur l’île de Bornéo en collaboration avec une équipe internationale. Il a trouvé plusieurs spécimens d’une nouvelle espèce, baptisée «amateur de népenthès».

par
ofu/comm
L’animal mesure entre 25 et 30 millimètres. 

L’animal mesure entre 25 et 30 millimètres.

Chien Lee

Les forêts tropicales de Bornéo figurent parmi les endroits du monde où l’on retrouve la plus grande diversité d’amphibiens, rappelle jeudi le Musée d’histoire naturelle de Berne dans un communiqué. Il s’agit donc d’un lieu prisé des chercheurs du monde entier. Stefan Hertwig, chef et conservateur de l’herpétologie au musée bernois, vient d’y faire une découverte qualifiée de «particulièrement étonnante».

Un mode de vie peu commun

En collaboration avec une équipe internationale, il a trouvé plusieurs spécimens d’une nouvelle espèce de grenouille. Relativement discrète et ne mesurant qu’entre 25 et 30 millimètres, cet amphibien a un mode de vie peu commun. En effet, il vit sur des Nepenthes mollis, une espèce de plante carnivore. C’est de là que lui vient son nom qui signifie «amateur de népenthès».

Parfaite symbiose

Les grenouilles mâles se posent la nuit sur les urnes des népenthès et attirent les femelles par des cris puissants afin de s’accoupler. Les œufs étonnamment gros sont pondus dans le liquide sécrété par la népenthès dans lequel les têtards termineront leur développement une fois sortis de l’œuf. La plante et la grenouille profitent toutes deux de cette symbiose récemment découverte: la plante se nourrit des excréments des têtards et ces derniers profitent de l’habitat exclusif et protégé que leur offre la plante pour se développer, précise le communiqué.

Ton opinion