Les potins de Cannes - Un cheval effronté, Adam Driver anxieux et une rencontre paranormale
Publié

Les potins de CannesUn cheval effronté, Adam Driver anxieux et une rencontre paranormale

Les célébrités ont repris du service en ce mardi soir, lors de l’ouverture officielle du Festival de Cannes. Et avec elle, les premiers cancans. Ils nous avaient tant manqué.

Notre journaliste Marine a été confrontée à divers spécimens, mardi soir sur la Croisette.  

Notre journaliste Marine a été confrontée à divers spécimens, mardi soir sur la Croisette.

20 minutes

En ouverture, un opéra rock fiévreux et passionné qui donne le ton avec «Annette» de Leos Carax, des jurés combatifs, Mylène Farmer aux anges, un premier dîner officiel distancié et végétarien… Voici ce qui a marqué la première journée du 74e Festival de Cannes, mardi.

«Un monde de gangsters»

Poutine et Bolsonaro en ont pris pour leur grade: «Ce monde est dirigé par des gangsters!» a estimé Spike Lee, lors d’une conférence de presse. Le premier réalisateur noir à présider le jury cannois a placé d’emblée le festival sous le signe de la lutte, dénonçant pêle-mêle, avec les autres jurés, la politique des présidents russe et brésilien, mais aussi les discriminations raciales et de genre, dont l’homophobie.

Le jury, qui compte également dans ses rangs les Français Tahar Rahim et Mylène Farmer, a inauguré mardi soir son marathon cinéphile avec «Annette» de Leos Carax, le premier des 24 films en compétition.

Adam River «soulagé et excité»

Tête d’affiche de «Annette» dévoilé simultanément mardi soir en ouverture à Cannes et dans les salles françaises, l’acteur américain Adam Driver a confié «qu’être présent pour le retour du festival est un grand sentiment de soulagement et d’excitation, même si le Covid est toujours là».

Comme à son habitude, il prévoit de quitter le grand auditorium Lumière dès le début du générique: il n’aime pas se voir à l’écran, préférant attendre dans un bureau la fin de la projection et «jouer avec l’agrafeuse ou le scotch» pour se déstresser, «avant de revenir quand les lumières se rallument, en faisant comme si j’étais resté là!»

Mylène Farmer «secrète et réservée»

S’est-elle fait violence pour intégrer le jury, alors qu’elle est plutôt réservée et apparaît si peu en public? «Oui et non… Je suis plutôt secrète et réservée, mais j’ai dit oui tout de suite parce que c’est quelque chose d’extraordinaire! J’avais vraiment envie de participer à ce merveilleux festival! Je fais passer des messages à ma façon, dans mes chansons. Je réserve mes opinions».

Mylène Farmer, membre du jury.

Mylène Farmer, membre du jury.

AFP

Almodovar invité surprise

Même sans film à présenter, le réalisateur espagnol, l’un des plus fidèles du Festival de Cannes, a foulé le tapis rouge pour l’ouverture de la 74e édition. «Pedro m’a dit: «C’est le retour de Cannes, le retour du cinéma! J’ai envie d’être là, avec vous, pour marquer ça», a raconté sur France Inter le délégué général et sélectionneur Thierry Frémaux.

Pas encore palmé, Pedro Almodovar, qui a présidé le jury en 2017, a été récompensé deux fois à Cannes pour «Tout sur ma mère», prix de la mise en scène en 1999, et «Volver», prix du scénario et prix d’interprétation collective pour ses actrices en 2006.

Pedro Almodovar, tout de noir vêtu.

Pedro Almodovar, tout de noir vêtu.

AFP

Rencontre paranormale

Cannes, c’est beaucoup de stars et aussi des «wanna be» à la pelle. 20 minutes a rencontré Elena Lenina, ancienne candidate de téléréalité. «Je suis là, comme vous, pour travailler», a-t-elle dit au micro de notre journaliste.

Une présidente pour le Festival de Cannes?

Le président du Festival Pierre Lescure «s’est engagé, quand il a été réélu l’année dernière pour un mandat de trois ans, à réfléchir à sa succession en émettant le vœu d’être remplacé par une femme, ce qui en ferait la première présidente du Festival de Cannes», a rappelé Thierry Frémaux. «Quant à ma propre situation, je ne veux pas l’évoquer maintenant mais, oui, je viens d’avoir 60 ans et je vais un peu penser à la suite» a ajouté le sélectionneur cannois.

Du «végé» en ouverture

Dans le respect de la distanciation toujours en vigueur, le dîner d’ouverture, trié sur le volet, devait se dérouler mardi soir après la projection de «Annette» au Palm Beach où a été tourné en 1963 «Mélodie en sous-sol» de Henri Verneuil avec Jean Gabin et Lino Ventura. Le chef trois étoiles Alain Passard a concocté spécialement un menu «tout légume».

Belles montures

Comme en 2019, un détachement de cavaliers de la Garde républicaine (à cheval) s’est positionné aux abords du Palais des Festivals pour la cérémonie d’ouverture. Ce sera le cas aussi pour la clôture.

«L’appui des chevaux dans la foule permet de voir loin et d’anticiper des regroupements», a expliqué un gradé de la gendarmerie. D’autres gardes républicains sont mobilisés pour sécuriser le périmètre, notamment la lutte antidrones.

Notre collègue Marine Guillain a même rencontré un superbe spécimen sur la Croisette, alors qu’elle rameutait du monde sur les réseaux sociaux de «20 minutes».

(afp/szu)

Ton opinion

6 commentaires