20.03.2018 à 18:37

SuisseUn chevreuil blanc sillonne les bois bernois

Un animal rare a été aperçu dans une forêt près de Köniz (BE). Une ancienne légende devrait le protéger des chasseurs.

von
cho/ofu
1 / 30
20.03.2018 Un lecteur bernois a récemment croisé le chemin d'un animal semblant tout droit sorti d'un conte de Noël.

20.03.2018 Un lecteur bernois a récemment croisé le chemin d'un animal semblant tout droit sorti d'un conte de Noël.

Lecteur reporter/Filaferro Thomas
Il se promenait dans les bois de Köniz (BE) quand il a aperçu ce chevreuil albinos.

Il se promenait dans les bois de Köniz (BE) quand il a aperçu ce chevreuil albinos.

Lecteur reporter/Filaferro Thomas
Daniela Jost, de la Fédération des chasseurs bernois, ne pense pas que l'animal sera tué.

Daniela Jost, de la Fédération des chasseurs bernois, ne pense pas que l'animal sera tué.

Lecteur reporter/Filaferro Thomas

«Il était totalement blanc. Je n'avais encore jamais vu un chevreuil comme ça. J'osais à peine bouger.» Thomas, lecteur alémanique de «20 Minuten», est encore tout ému après avoir récemment croisé le chemin d'un animal féérique dans une forêt de Köniz (BE). Selon le Bernois, la bête était moins farouche que les autres de son espèce. Il regrette de n'avoir pu prendre de meilleures photos.

Des recherches de nos confrères montrent qu'il ne s'agit pas du premier chevreuil blanc qui hante les bois du canton. En 2015, la «Berner Zeitung» avait déjà révélé l'existence d'un autre chevreuil albinos. Selon le service des gardes-faune, il ne s'agit pas du même animal. Il précise également avoir connaissance du chevreuil qui gambade actuellement aux alentours de Köniz.

«Jamais je ne tirerais sur un tel animal»

A en croire «20 Minuten», les chasseurs du coin sont eux aussi au courant qu'un animal rare se promène dans le secteur. Daniela Jost, à la tête de la Fédération des chasseurs bernois, ne pense cependant pas que la bête risque d'être tuée: «Jamais je ne tirerais sur un tel animal.» Elle précise également que certains chasseurs croient en une ancienne légende, qu'ils racontent encore aujourd'hui. «Toute personne qui tue un animal albinos meurt dans les douze mois qui suivent. On m'a raconté cette histoire il y a 35 ans et elle semble toujours largement répandue de nos jours.»

Interrogée, la Dre Marie-Pierre Ryser, de l'Uni de Berne, précise de son côté que les chevreuils albinos sont très rares. «Cette couleur est due aux gènes de l'animal, qui est plus sensible à la lumière et qui a davantage de peine à se camoufler.»

Un chevreuil blanc à Genève

Un chevreuil presque blanc avait également été aperçu dans les bois de Versoix, à Genève, fin 2016. Le Département de l'environnement avait cependant précisé qu'il ne s'agissait probablement pas d'un albinos parce que ses yeux et sa truffe étaient sombres.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!