Barbarie à Genève: Un chien massacré pour un vol de 15 francs
Actualisé

Barbarie à GenèveUn chien massacré pour un vol de 15 francs

Des voyous ont tué dimanche le cairn terrier d'une ferme à animaux de la campagne genevoise qu'ils tentaient de dévaliser. Ils sont repartis avec un maigre butin.

Pourquoi une telle barbarie? Dimanche, le responsable de la ferme de la Gavotte du Grand-Lancy, en périphérie genevoise, ne comprenait toujours pas les événements qui se sont produits au petit jour dans son établissement public. Vers 5 heures du matin, le petit chien de la ferme, âgé d'un an, a été sauvagement assassiné par des voleurs qui tentaient de dévaliser la buvette du lieu, qui accueille des enfants pour des balades à cheval.

«Tout ça pour ça? Il n'y avait rien à prendre ici. Tout ce que les cambrioleurs ont emporté, c'est un téléphone portable qui ne doit pas valoir plus de 20 francs et une quinzaine de francs en espèces», peste Benoît Lance dans les colonnes de la «Tribune de Genève». La police a procédé à des relevés d'ADN pour tenter de remonter la piste des voyous.

(20 minutes)

Ton opinion