Actualisé

États-UnisUn Chinois inculpé dans une affaire de vente militaire à l'Iran

Un homme d'affaires chinois a été inculpé mardi par la justice fédérale américaine pour complot visant à vendre du matériel militaire à l'Iran susceptible d'être utilisé pour des missiles ou des armes nucléaires, en violation des règles internationales.

Li Fang Wei et son entreprise Limmt Economic and Trade Company sont inculpés notamment de complot visant à dissimuler des transactions bancaires à New York.L'entreprise aurait vendu à l'armée iranienne divers matériaux ayant à la fois une utilité civile et militaire ainsi que des matériaux d'armement, en violation des restrictions de l'ONU sur les exportations envers l'Iran, selon l'acte d'accusation.Pour dissimuler ses activités illégales, l'homme d'affaires aurait eu recours à des noms d'emprunt et des sociétés écran.Son objectif «était d'utiliser la fraude et l'imposture pour avoir accès au système financier américain, pour duper les Etats-Unis et les autorités internationales et poursuivre la prolifération de matériaux d'armement interdits vers l'armée iranienne», indique l'acte d'accusation.Au même moment, en Virginie (est), un juge a condamné un physicien à 4 ans et 3 mois de prison pour avoir exporté illégalement des données concernant les lancement dans l'espace et la défense vers la Chine et avoir offert des pots de vin à des responsables du gouvernement chinois.Shu Quan-Sheng, 68 ans, un Américain d'origine chinoise, a déjà été condamné à payer plus de 350.000 dollars d'amende en relation avec cette affaire. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!