Actualisé

CyclismeUn chrono ouvert aux quatre vents

Le contre-la-montre des Mondiaux de Harrogate, mercredi, sera des plus disputés. Stefan Küng y arrive en forme.

par
Robin Carrel
Leeds (GB)
Le Thurgovien, 25 ans, veut faire mieux que son 12e rang de l'an dernier à Innsbruck (Aut).

Le Thurgovien, 25 ans, veut faire mieux que son 12e rang de l'an dernier à Innsbruck (Aut).

Keystone

Plus de 50 km de vélo, tout seul sous le vent et la pluie du nord de l'Angleterre, c'est presque un sacerdoce. Ils seront pourtant nombreux à tenter leur chance aujourd'hui, entre Northallerton et Harrogate, afin d'avoir le droit de porter le maillot irisé de champion du monde de l'exercice pendant toute une année. Une bonne dizaine de favoris et d'outsiders essaieront de se jouer de conditions qui ne seront pas forcément égales pour tous. Cela va du prodige Remco Evenepoel au recordman de l'heure Victor Campenaerts, en passant par leur compatriote belge Yves Lampaert, le tenant du titre, l'Australien Rohan Dennis, et le récent vainqueur de la Vuelta, le Slovène Primoz Roglic, pour ne citer qu'eux. «Je pense qu'on pourrait même être deux ou trois Belges sur le podium», s'est enflammé Campenaerts.

Juste derrière, au sein de la kyrielle de prétendants, il ne faut surtout pas oublier un certain Stefan Küng. Le Thurgovien est dans sa meilleure forme de l'année: il a remporté le Tour du Doubs il y a dix jours, avant de s'imposer lors du chrono du Tour de Slovaquie. De quoi rêver d'un podium? «Je me suis bien entraîné ces derniers temps et j'ai pu faire une pause après le BinckBank Tour. C'était comme un nouveau départ dans la saison, j'ai repris de la fraîcheur, a indiqué celui qui avait devancé Lampaert, notamment, en Slovaquie. La forme est là, mais la course, c'est toujours différent. Mon objectif est clairement de faire mieux que l'année passée!» Küng avait alors terminé 12e. Mieux, ça voudrait dire finir de 1er à 11e?

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!