Népal: Un cinq-étoiles accusé de refouler des sinistrés
Actualisé

NépalUn cinq-étoiles accusé de refouler des sinistrés

Le Hyatt Regency de Katmandou aurait refusé l'accès à ses luxueux jardins à des rescapés du tremblement de terre qui cherchaient un endroit où camper.

par
jfz
Le contraste est saisissant, entre la situation des réfugiés, après le terrible tremblement de terre qui a frappé samedi le Népal, et les jardins de l'hôtel de luxe.

Le contraste est saisissant, entre la situation des réfugiés, après le terrible tremblement de terre qui a frappé samedi le Népal, et les jardins de l'hôtel de luxe.

Un guide de montagne et fondateur d'une société d'expédition au Népal a lancé sur Facebook un appel au boycott d'un luxueux hôtel de Katmandou, rapportaient mardi différents médias.

Ang Tshering a été révolté lorsqu'il s'est rendu compte que le Hyatt Regency, un cinq-étoiles de la capitale népalaise, réservait ses splendides jardins à ses clients fortunés, alors que des sinistrés doivent s'entasser et dormir dans la rue. «Il y a pourtant plein de places qui pourraient servir de refuge aux Népalais. Mais le Hyatt fait de l'argent au Népal tout en se fichant complétement de la population népalaise», s'énerve-t-il dans son post sur le réseau social.

«Les gens sont assis au milieu de la route (...) Qu'est-ce que ça leur coûterait de les laisser dormir une nuit ou deux sur une pelouse? J'ai vu des personnes tenter d'entrer mais ils ont été refoulés par des gardes. Cela m'a brisé le coeur», écrit encore Ang Tshering.

L'intervention du guide, partagée déjà 4500 fois mardi soir, a suscité une vague de commentaires écoeurés de la part des internautes.

Contactée par le journal «International Business Times», la direction du Hyatt Regency n'a pas donné suite. Toutefois, dans un communiqué diffusé sur son site internet, l'hôtel affirme avoir travaillé sans relâche, depuis le tremblement de terre, pour venir en aide aux hôtes, aux collègues et aux voisins.

Ton opinion