Actualisé 01.12.2017 à 06:53

MeurtreUn clandestin villipendé par Trump acquitté

Un Mexicain clandestin, qualifié d'«animal» pendant la campagne par Donald Trump, a été acquitté du meurtre d'une femme jeudi.

Le site où la victime a été tuée à San Francisco.

Le site où la victime a été tuée à San Francisco.

AFP

Un Mexicain, qui avait tué une jeune femme à San Francisco et avait servi de repoussoir à Donald Trump pour sa virulente campagne contre l'immigration clandestine, a été acquitté jeudi du meurtre de Kathryn Steinle.

Jose Ines Garcia Zarate, expulsé à cinq reprises du territoire américain, avait tué la jeune femme de 32 ans en juillet 2015 à San Francisco où elle se promenait. Le procureur accusait l'immigré clandestin, qui vivait dans la rue, de l'avoir tuée sciemment, la défense a toujours plaidé l'accident. Les jurés après plusieurs jours de délibérations ont donné raison à la défense. L'homme n'a finalement été condamné que pour port d'arme prohibé.

Jose Ines Garcia Zarate s'était retrouvé malgré lui au coeur de la campagne de Donald Trump contre l'immigration clandestine. Le milliardaire avait qualifié le clandestin d'animal. Celui qui n'était alors que candidat --et un grand nombre d'élus républicains-- avaient aussi profité de ce fait-divers pour réclamer que l'on coupe les fonds fédéraux aux villes, comme San Francisco, qui refusent de faire de leur police un auxiliaire de l'agence fédérale chargée des expulsions.

Le débat est toujours d'actualité maintenant que Donald Trump est président. Juste après le verdict, Jeff Sessions, le ministre de la Justice ultraconservateur en matière d'immigration, a accusé la ville de San Francisco d'être complice dans la mort de la jeune femme. «La décision de la ville de protéger des immigrés criminels a mené droit à la mort de Kate Steinle, qui était évitable et nous a brisé le coeur», a écrit le ministre. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!