Genève: Un cochon aux relents racistes exposé au poste
Actualisé

GenèveUn cochon aux relents racistes exposé au poste

Un porc sur lequel était inscrit «Hallal Halouf» trônait en début d'année dans des locaux de la police. Une usagère a été choquée. L'objet a été retiré.

par
Léonard Boissonnas
photo: Kein Anbieter

«Je suis tout à fait outrée», s'exclame cette habitante du quartier de Plainpalais. Venue déposer une plainte au poste de police de la rue de Carouge, au début de janvier, elle a été estomaquée par un cochon bleu en plastique. Son flanc portait l'inscription «Hallal Halouf» (sic), à savoir «cochon purifié» en arabe, un évident contresens dans la culture musulmane.

L'objet était posé sur le guichet réservé à l'accueil, «bien en vue du public». «J'avais déjà vu le cochon, mais pas l'inscription, dit-elle. Mauvaise plaisanterie ou pas, je suis choquée que, dans un pays laïc comme la Suisse, on se moque ouvertement d'une religion dans un lieu représentant la justice, la neutralité et l'accueil du citoyen.» La Genevoise a, par ailleurs, écrit au conseiller d'Etat Pierre Maudet, chargé de la Sécurité, au début du mois de février.

Interpellée, la police cantonale évoque un «quolibet de très mauvais goût qui n'a pas lieu d'être dans un poste de police». A l'origine, l'objet était un cadeau offert cet automne par une citoyenne reconnaissante après une plainte pour vol. Il était alors dénué d'inscription. «Il n'a malheureusement pas été possible d'en identifier le ou les auteurs, indique la police. Passablement de personnes transitent par les postes et il pourrait s'agir d'une plaisanterie maladroite soit d'un collaborateur, soit d'une personne civile.» Dès la connaissance de ce «fait désagréable», à la fin de janvier, la mascotte a été retirée et détruite.

Ton opinion