Suisse romande: Un cocktail en take away, svp!
Negroncino
Publié

Suisse romandeUn cocktail en take away, svp!

Des bars expédient leurs préparations par courrier. Il suffit de verser le contenu d’une bouteille dans un verre. Zoom sur deux marques locales.

par
Emmanuel Coissy

Avec le retour des beaux jours, l’envie de déguster un cocktail en plein air nous titille. Actuellement, il faut, hélas, renoncer aux terrasses, fermées à cause de la crise sanitaire. À travers le monde, certains établissements proposent néanmoins leurs mélanges à l’emporter. Chez les Anglo-Saxons, on les appelle des walktails, contraction de «walk» (marcher) et de cocktails. L’année dernière, certains temples de la mixologie servaient encore la clientèle sur le pas de leur porte. Le retour du froid, le manque de rentabilité et le durcissement du lockdown ont souvent eu raison de ces sympathiques initiatives.

Élixir de Joie

Par conséquent, le cocktail embouteillé livré à domicile s’est imposé comme une alternative. Le branding et le packaging sont soignés. Ce produit prêt à déguster est partiellement voire totalement arrangé comme dans un bar en ayant parfois recours à une technique appelée la clarification. On observe aussi ce trend en Suisse romande. Le label Élixir de Joie, fondé à Vevey, est une émanation d’un bar lausannois, Le Vestibule. Il a été lancé en novembre dernier. Les créations étaient alors uniquement disponibles en take away dans le quartier de la Cité.

«Depuis la mi-février, nous expédions nos élixirs dans toute la Suisse, raconte Randy Schaller, lun des trois associés. Tout est fait main, de la recette à la mise en bouteille en passant par létiquetage. Nous utilisons des produits frais pour nos jus, nos sirops et nos infusions.» Ceux-ci, au nombre de six, se nomment Cartel du coing, Oaxacan Navy ou Basil Rosemary. Chaque bouteille est accompagnée de tranches de fruits déshydratés et des playlists. Il ne reste plus qu’à verser le contenu dans un verre et à ajouter des glaçons.

Negroncino

La collection dÉlixir de Joie comprend naturellement un Negroni, le cocktail classique le plus couramment proposé à l’envoi par les barmen du monde entier. À Genève, Alessandro Bortesi, propriétaire du restaurant italien Kytaly, et le mixologue Giancarlo Mancino, ont créé la marque Negroncino. Produit à Asti, cet assemblage de vermouths rehaussé d’un gin aux notes de bergamote est disponible en ligne et dans trois points de vente dans le canton.

Si vous connaissez d’autres établissements, en Suisse, qui expédient leurs cocktails par courrier, nhésitez pas à partager vos bons plans avec les autres lecteurs en postant un commentaire ci-dessous. Enfin, n’oubliez pas que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Ton opinion

0 commentaires