Etats-Unis: Un «cold case» embarrasse les jurés
Actualisé

Etats-UnisUn «cold case» embarrasse les jurés

Un juge américain a annulé vendredi le procès du meurtrier présumé d'un petit garçon disparu il y a 36 ans à New York.

Avis de recherche du petit garçon brandi par un porte-parole de la police new-yorkaise (archives, 2012).

Avis de recherche du petit garçon brandi par un porte-parole de la police new-yorkaise (archives, 2012).

Le juge a annoncé une nouvelle audience le 10 juin, pour éventuellement décider de la date d'un nouveau procès.

Le magistrat a pris la décision en raison de l'incapacité des jurés à trancher sur la culpabilité ou l'acquittement de l'accusé au terme de trois semaines de délibérations, a expliqué un responsable du tribunal.

Depuis qu'ils ont commencé à délibérer le 15 avril, les douze jurés ont fait savoir par trois fois au juge de la Cour suprême de l'Etat qu'ils n'arrivaient pas à un consensus, dont la dernière fois mardi. Le meurtrier présumé, dont le procès avait démarré fin janvier, va retourner en détention en attendant ce deuxième procès.

Dénoncé par un beau-frère, il avait avoué le meurtre en 2012, laissant espérer que le mystère de la disparition d'Etan, 6 ans, le 25 mai 1979, serait enfin résolu.

Ville traumatisée

Cette disparition, alors qu'Etan allait pour la première fois prendre tout seul le bus scolaire à côté de chez lui, dans le quartier de Soho à Manhattan, avait traumatisé la ville et une génération entière de parents américains. Rien n'a jamais été retrouvé du petit garçon, ni aucun témoin.

M. Hernandez, 18 ans à l'époque, travaillait dans une épicerie près de l'arrêt de bus. Il avait, dans ses aveux, déclaré avoir attiré l'enfant dans le sous-sol de l'épicerie, en lui promettant un soda, et l'avoir étranglé.

Il avait ensuite mis le corps de l'enfant dans un sac plastique, placé le sac dans un carton et était allé le porter dans une ruelle proche avec les poubelles, selon ces aveux.

Le visage du petit garçon avait été placardé pendant des mois après sa disparition jusque sur les boîtes de lait, une première aux Etats-Unis, mais en vain. Etan avait officiellement été déclaré mort en 2001.

(ats)

Ton opinion