Suisse enlevé au Mexique : Un concert de soutien «pour ne pas l'oublier»
Actualisé

Suisse enlevé au Mexique Un concert de soutien «pour ne pas l'oublier»

Un concert de soutien pour aider dans son combat la famille d'Olivier Tschumi, un Jurassien bernois enlevé au Mexique depuis fin 2010, aura lieu le 25 juin à Paris.

par
gco/ats

Le calvaire continue pour la famille d'Olivier Tschumi. Ses proches sont toujours sans nouvelle de lui depuis près de 17 mois et affirment que l'enquête piétine sur place.

«Malgré tous nos efforts et une lutte sans merci, personne n'a encore retrouvé sa trace depuis son enlèvement le 19 décembre 2010. L'enquête au Mexique (pour autant qu'il y en ait une) piétine, nous n'avons accès à aucun document et ne recevons aucune information du suivi des investigations. Entièrement livrés à nous même, nous, sa famille devons faire face à de grandes difficultés de tous ordres» a indiqué Frédérique Santal, sa soeur.

Un Suisse kidnappé au Mexique

Elle précise que «très engagés, l'Ambassadeur suisse à Mexico et le Département des affaires étrangères à Berne ne disposent que de très peu de moyens d'action. Les nombreuses pressions qu'ils exercent sur les instances politiques et judiciaires mexicaines, restent hélas sans résultat à ce jour».

Dénoncer la violence catastrophique au Mexique

Dans un communiqué, relayé notamment sur la page Facebook «Para que los secuestradores de México liberen Olivier Tschumi», elle explique souhaiter «donner un maximum d'écho à l'acte abject dont il est victime». Le but de cette manifestation est de «créer une «chaîne musicale» pour dire partout qu'Olivier mérite une enquête sérieuse et pour dénoncer la violence catastrophique présente quotidiennement au Mexique».

Trente chanteurs professionnels et cinq organistes se produiront bénévolement pour cette cause le 25 juin en l'Eglise Notre-Dame de Passy, dans le XVIe arrondissement de Paris. L'entrée sera libre et l'intégralité de la recette d'une collecte sera remise à la famille d'Olivier Tschumi «pour l'aider dans son combat».

Ton opinion