Genève: Un concert, deux groupes et beaucoup de déception
Publié

GenèveUn concert, deux groupes et beaucoup de déception

Le public pensait voir un orchestre US, il a assisté à une prestation de sa pâle copie européenne.

par
Jérôme Faas
L'orchestre américain, ici à Los Angeles en octobre 2019, ne se produit pas en Suisse.

L'orchestre américain, ici à Los Angeles en octobre 2019, ne se produit pas en Suisse.

AFP/Rich Fury

Les mélomanes qui se sont rendus au Théâtre du Léman mercredi soir rêvaient de Californie. Ils s'attendaient à entendre le fameux Hollywood Symphony Orchestra, dirigé par John Beal, interpréter des musiques de film de John Williams. Mais l'Amérique n'est jamais arrivée à Genève. John Beal non plus. Et ils ont assisté à un concert «d'une qualité minable», peste Eric, qui a déboursé 102,80 fr. et juge s'être fait rouler.

Et pour cause: ce n'est pas l'Hollywood Symphony Orchestra de Los Angeles, celui qui apparaît sur toutes les recherches internet, qui s'est produit. Sur sa page Facebook officielle, l'ensemble américain hurle d'ailleurs à l'imposture. Le 2 janvier, il a attiré l'attention sur le spectacle de mercredi et a averti: «ce groupe en Europe N'EST PAS le vrai. Le nom nous appartient et il est déposé.»

L'organisateur du concert genevois, Euroconcert, est basé à Barcelone. Son patron, Rolando Saad, conteste toute usurpation. «Il existe deux licences, l'une pour les USA, l'autre enregistrée en 2015 à l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle, que nous détenons. C'est donc bien l'Hollywood Symphony Orchestra qui s'est produit mercredi.» Mais pas celui que le public espérait.

Patron du Théâtre du Léman, Claude Proz explique, lui, que sa tâche se limite à «louer la salle à une société qui propose un spectacle.» C'est la première année qu'il travaille avec Euroconcert, «qui a payé d'avance». Jeudi sur ticketcorner, des billets étaient en vente pour le spectacle controversé le 16 janvier à Saint-Gall.

Ton opinion