Actualisé 02.08.2012 à 12:54

Est vaudois

Un conducteur de camion avait plus de 2 pour mille

Les gendarmes ont interpellé le chauffeur d'un train routier qui avait provoqué des dégâts aux infrastructures de l'autoroute. Au contrôle, il présentait une alcoolémie de plus de 2‰.

de
comm

Des automobilistes ont alerté la police mardi vers 17 heures pour signaler le comportement dangereux d'un conducteur, a expliqué la police cantonale vaudoise jeudi. Le camion avait heurté une douzaine de balises et le parapet de l'autoroute au terme du «toboggan» entre Châtel-Saint-Denis (FR) et Vevey (VD).

Avec ces informations, les gendarmes ont pu rapidement le localiser, puis l'interpeller alors qu'il circulait entre les jonctions de Villeneuve et d'Aigle. Constatant que l'état physique du conducteur de ce camion immatriculé en Allemagne laissait à désirer, les gendarmes ont testé son haleine avec un éthylomètre. Celui-ci a révélé un taux de 2,3 pour mille d'alcool.

Le chauffeur et le train routier ont été conduits au Centre autoroutier de Rennaz. Le camion était endommagé à l'avant et les gendarmes ont découvert qu'il avait heurté le parapet de l'autoroute et des balises sur le tronçon autoroutier en forte pente qui relie le canton de Fribourg à Vevey, le célèbre «toboggan».

Le procureur de service a entendu le chauffeur mercredi pour conduite sous l'influence de l'alcool et violation des devoirs en cas d'accident. Le chauffeur a ensuite pu regagner l'Allemagne au volant de son camion, «car il s'agissait d'un conducteur étranger en transit en Suisse», précise la police. Selon les autorités allemandes, ce chauffeur n'avait jamais encore été surpris au volant en état d'ébriété.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!