Actualisé 29.09.2011 à 12:22

Belgique

Un contrôle de burqa tourne mal à Bruxelles

Mardi après-midi, un policier qui voulait connaître l'identité d'une femme revêtue d'un voile intégral dans une rue de la capitale belge a été frappé et menacé de mort par le mari de cette dernière.

de
gco

Un homme de 37 ans s'est violemment rebellé contre la police à Bruxelles. Mardi, vers 12h30, il a refusé que son épouse ôte son voile afin que les forces de l'ordre puissent l'identifier. Cela afin d'appliquer la nouvelle loi concernant l'interdiction du port de la burqa dans les lieux publics, a indiqué mercredi le porte-parole de la zone de police Nord.

Les faits se sont produits à la rue de Liedekerke, à Saint-Josse-ten-Noode, un quartier à forte population immigrée de Bruxelles, a expliqué un porte-parole de la police cité par l'agence de presse Belga.

Accusé de «blessures volontaires»

L'époux a frappé un des policiers et ce dernier s'est retrouvé en incapacité de travail pour une durée de 3 jours. Le suspect a ensuite ordonné à son épouse de regagner leur domicile situé dans la même rue. Après le départ de sa femme, il a menacé de mort les policiers qui tenteraient encore de s'en prendre à elle.

L'homme a été interpellé et présenté au parquet pour «rébellion» et «blessures volontaires», a précisé la police, en indiquant que son épouse allait, quant à elle, être condamnée à une amende.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!