Actualisé 24.03.2015 à 10:35

Crise en Ukraine

Un convoi américain défile à travers l'Europe de l'Est

Après des manoeuvres dans les pays baltes, un grand convoi de soldats et de véhicules militaires américains traversait mardi la Pologne et la République Tchèque pour regagner ses bases en Allemagne.

1 / 901
14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

Reuters
03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

Keystone
20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

epa/Roman Pilipey

L'opération logistique devait permettre une démonstration de force pour rassurer des alliés face à la Russie. Ce «Rallye des Dragons («Dragoon ride») est parti de Lituanie et d'Estonie. Près de 90 blindés Stryker, divisés en neuf colonnes, y participaient. Le 2e régiment de cavalerie américain, qui stationne à Vilseck, dans le sud-est de l'Allemagne, est entré en Pologne lundi par la route et s'est arrêté pour la nuit à Bialystok, une ville du nord-est du pays.

Dans la matinée, les soldats ont rencontré des habitants dans le centre-ville et leur ont montré leurs Stryker, avant de reprendre la route vers le sud du pays et la République Tchèque.

Au total, les «dragons» devaient parcourir quelque 1800 kilomètres. Ils sont escortés par des hélicoptères de l'armée polonaise.

Sans précédent

L'opération se veut sans précédent. Pour la première fois, un si important convoi américain traverse en plein jour par la route les pays de cette région.

«C'est une opération logistique, mais aussi une présentation des capacités, de la détermination de l'Alliance sur le flanc oriental de l'OTAN, conformément aux décisions prises à Newport», a déclaré mardi à la télévision le conseiller du président polonais à la sécurité, le général Stanislaw Koziej.

«Il est important que les Polonais puissent voir les soldats de l'Alliance qui participent à des exercices, de voir que les soldats sont réellement présents dans leur pays et sentir que les Polonais ne sont pas seuls comme les Ukrainiens», a-t-il ajouté.

Regard braqué sur l'Ukraine

Le ministre polonais Tomasz Siemoniak a déclaré mardi à la télévision TVN24 que la Pologne «voulait une présence constante de soldats américains en territoire polonais».

Dans le cadre de différents exercices rotatifs de l'OTAN, quelque 10'000 soldats des armées alliées doivent s'entraîner en Pologne cette année.

Préoccupés par l'annexion de la Crimée et le soutien de Moscou aux séparatistes ukrainiens, les Polonais et les Baltes attendent de l'OTAN des mesures concrètes pour renforcer leur défense face à une éventuelle extension de la crise. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!