Actualisé 31.08.2007 à 10:51

Un «corbeau» trahi par son ADN

Un sympathisant du mouvement «Appel-au-Peuple» a été identifié comme étant l'auteur d'une dizaine de lettres de menaces anonymes.

Les missives avaient été adressées à un avocat gruérien entre 2002 et 2006. L'homme a été condamné à 90 jours-amende avec sursis et à une amende de 500 francs.

Le sexagénaire estimait avoir été mal défendu par son avocat de l'époque, a indiqué vendredi le juge d'instruction en charge du dossier dans un communiqué. Le coupable a pu être découvert grâce aux investigations menées par la police cantonale, en particulier grâce aux analyses ADN.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!