JO 2018: Un coup à tenter pour Cologna mercredi
Actualisé

JO 2018Un coup à tenter pour Cologna mercredi

Le fondeur grison Dario Cologna disputera mercredi le sprint par équipes, en compagnie de Roman Furger, autre homme en forme. Une bonne surprise est possible.

La distance s'avère favorable pour Cologna. Il est réputé pour ses excellentes facultés de récupération, qu'il a démontrées notamment en gagnant quatre fois le Tour de ski

La distance s'avère favorable pour Cologna. Il est réputé pour ses excellentes facultés de récupération, qu'il a démontrées notamment en gagnant quatre fois le Tour de ski

C'est l'atout caché de Dario Cologna. Le Grison pourrait offrir une bonne surprise à la Suisse mercredi lors du sprint par équipes, en compagnie de Roman Furger, autre homme en forme.

Un effort d'endurance

Le sprint par équipes porte bien mal son nom. Ce n'est pas vraiment un sprint, puisque chaque concurrent aura au total une dizaine de kilomètres à accomplir. Et il ne s'agit pas réellement d'une course par équipes non plus, mais de duos.

Vidéo - Le ski de fond, pas une promenade de santé

Chaque fondeur aura, en cas de qualification pour la finale, six relais à accomplir: trois en demi-finale et trois en finale. Chaque passage est long de 1,6 km, ce qui donne 4,8 km par athlète et par course, donc 9,6 km en tout avec la finale. Bref, il s'agit d'un effort d'endurance.

Une grande fête pour célébrer Dario Cologna

Le skieur de fond Dario Cologna a gagné sa quatrième médaille olympique. Pour marquer le coup, une fête a été organisée à la Maison Suisse à Pyeongchang. La soirée s'est terminée par un repas avec famille et amis.

Excellentes facultés de récupération

La distance s'avère favorable pour Cologna. D'autant que celui-ci est réputé pour ses excellentes facultés de récupération, qu'il a démontrées notamment en gagnant quatre fois le Tour de ski. Ce «teamsprint» se disputera de surcroît en skating, qui a la préférence du quadruple champion olympique. Si son compère Roman Furger affiche la forme qu'il avait lors du 15 km libre de ces joutes (12e), le duo pourra se mêler à la bataille aux avant-postes.

Les fans suisses ravis de l'or de Cologna

A la Maison suisse, la victoire du fondeur grison sur le 15km a couronné une journée parfaite.

Le ski de fond, pas une promenade de santé

A l'occasion des JO 2018 de PyeongChang, retour sur les différents sports de ces Jeux olympiques d'hiver.

Dario Cologna n'a disputé que trois sprints par équipes dans sa carrière: aux Mondiaux 2008 à Liberec (11e avec Curdin Perl), aux JO de Vancouver en 2010 (11e avec Eligius Tambornino) et aux JO de Sotchi en 2014 (5e aux côtés de son frère Gianluca). S'il a choisi de s'aligner également à Pyeongchang, après y avoir déjà disputé trois courses (skiathlon/6e place, 15 km/1er et relais/11e), c'est bien qu'il estime y avoir ses chances.

Tout en sachant que les Norvégiens et les Russes partent favoris, avec les Italiens et les Français en embuscade. Par ailleurs, cette épreuve constituera une bonne «répétition» pour Dario Cologna avant le 50 km de samedi.

Les dames peuvent faire mieux

Chez les dames, le duo helvétique Laurien van der Graaff/Nadine Fähndrich peut surprendre lui aussi. Van der Graaff, deux fois victorieuse cette saison en individuel en Coupe du monde, a toujours estimé que ses meilleures chances en Corée du Sud résidaient dans le sprint par équipes.

L'épreuve individuelle, disputée en classique, ne lui a pas permis de faire mieux que 10e. Mercredi, elle retrouvera le style (le skating) qui lui convient. Idem pour Nadine Fähndrich. Ensemble, les deux jeunes femmes se sont classées 7es le mois dernier en Coupe du monde, à Dresde. Elles peuvent faire mieux. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion