Genève: Un coup de force des profs
Actualisé

GenèveUn coup de force des profs

Une quinzaine d'enseignants se sont rendus mercredi matin à la séance hebdomadaire du Conseil d'Etat à l'Hôtel de Ville.

Très remontés, ils ont exigé de pouvoir parler avec le gouvernement. Objet du courroux: les macarons de parkings professionnels payants, qu'ils dénoncent depuis novembre 2008 («20 minutes» du 28 janvier).

Devant la fin de non-recevoir de l'huissier en poste devant la porte, une grosse bousculade s'en est suivie. L'arrivée du chancelier Robert Hensler et un dialogue ont toutefois calmé les esprits. Mais le coup de force a été payant puisqu'une rencontre aura lieu lundi prochain.

«C'est fou de devoir en arriver là pour obtenir un rendez-vous», a commenté une enseignante présente.

(mpo)

Ton opinion