Actualisé 24.07.2012 à 21:37

Lancy (GE)

Un couple attaqué à l'acide par un ex furax

Deux personnes ont été grièvement brûlées en pleine rue. Le suspect a été interpellé chez lui.

de
Henri Della Casa
La chaussée, couverte par la substance, a dû être décontaminée.

La chaussée, couverte par la substance, a dû être décontaminée.

«J'en suis malade, je n'ai pas fermé l'œil de la nuit.» A 70 ans, Françoise* a assisté lundi à un déchaînement de violence en bas de chez elle, un immeuble du chemin des Fraisiers, au Grand-Lancy.

Il est 18 h lorsqu'elle rentre de chez sa fille. C'est alors qu'elle entend des appels au secours et des cris. Ce sont ceux d'une femme de 39 ans, qui vient d'être aspergée d'acide sulfurique par son ex-compagnon, qui transportait la substance dans une tasse. Le bilan fait froid dans le dos: la malheureuse est brûlée, parfois au 3e degré, sur quasiment l'ensemble du corps. Le sol ainsi que deux voitures ont d'ailleurs gardé les traces du puissant toxique utilisé.

L'assaillant, un plombier italien de 44 ans, habitant du lieu, ne s'arrête pas là. Il prend en chasse l'ami de son ex, parvenant à le blesser au visage. Atteint à l'œil, il pourrait en garder de lourdes séquelles. Alors que Françoise prodigue les premiers soins à la femme et lui appose une compresse d'eau froide sur les yeux, l'agresseur revient. Il frappe son ancienne amie dans les côtes avant de la menacer: «Je t'aurai, salope!»

Dans cette rue paisible, les voisins n'en reviennent toujours pas. Le couple, séparé, a un enfant adolescent. Le suspect a emménagé seul il y a un an dans l'immeuble. «Il est très gentil, je le vois parfois avec son chien», se désole la concierge. L'assaillant, qui aurait agi par jalousie, a été interpellé peu après à son domicile. «On l'a vu sortir menotté», confirme le voisinage. L'homme s'est refusé à parler jusqu'à présent

* Prénom d'emprunt.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!