Zurich: Un couple gay tabassé durant la fête du Nouvel-An
Actualisé

ZurichUn couple gay tabassé durant la fête du Nouvel-An

Le passage à 2020 a été un véritable calvaire pour deux jeunes Suisses victimes d'une agression homophobe au centre-ville de Zurich. Les victimes ont décidé de témoigner.

par
daw/lom
1 / 6
Un jeune couple gay a été battu par un groupe de cinq individu le soir du nouvel an.

Un jeune couple gay a été battu par un groupe de cinq individu le soir du nouvel an.

J. S. (24 ans) a été blessé à la lèvre et au cou.

J. S. (24 ans) a été blessé à la lèvre et au cou.

Son ami (19 ans) a été lacéré sou lil et souffre du dos.

Son ami (19 ans) a été lacéré sou lil et souffre du dos.

J. S.* (24 ans) et son ami (19 ans) voulaient sortir le soir du Nouvel-An pour célébrer le passage à 2020. Vers 2h du matin, ils ont pris un verre près du club gay «Heaven» à Zurich Niederdorf. C'est à ce moment-là que le couple a été victime d'une violente agression, comme le raconte le jeune homme de 24 ans: «Soudain, quatre gars sont venus vers nous. Ils nous ont demandé si nous étions gays.» J. S. a répondu positivement, après quoi les agresseurs lui ont jeté un verre d'alcool au visage.

Puis la situation s'est envenimée très vite. «Ils nous ont frappés, moi et mon ami. Quand on était par terre, ils nous ont marché dessus», témoigne la victime. Tous deux ont réussi à s'enfuir malgré la douleur. Mais le groupe d'assaillants ne les a pas lâchés et ont continué de les frapper. «À la fin, ils nous ont lâchés et s'en sont pris à d'autres gays», explique le jeune homme.

Personne ne les a aidés

Ils ont alors alerté la police et ont été transportés à l'hôpital en ambulance. «J'ai cru que mon nez était cassé parce que je saignais abondamment. Heureusement, ce n'est pas le cas.» J. S. est sorti des urgences vers 6h30, le visage tuméfié et avec de grosses douleurs au cou à cause des coups de pied qu'il a reçus. Son ami a été lacéré sous l'œil et souffre du dos.

«Nous avions imaginé le début de la nouvelle année différemment, avoue le jeune homme qui a immédiatement porté plainte. Aujourd'hui, nous étions encore au poste de police et nous avons fait une longue déposition.» J. S. estime que les agresseurs avaient environ 20 ans et qu'ils parlaient allemand avec un accent étranger. Il précise également que durant l'agression, aucun des passants n'est intervenu. «Ils ont dû avoir peur parce que j'étais couvert de sang.»

À la mi-septembre déjà, deux gays avaient déjà été battus par cinq hommes exactement au même endroit. Une attaque contre un couple homosexuel avait également eu lieu après la Gay Pride de Zurich en juin dernier.

*Nom connu de la rédaction

Ton opinion