Lausanne: Un coûteux branle-bas de combat pour Dieudonné
Actualisé

LausanneUn coûteux branle-bas de combat pour Dieudonné

Les autorités ne veulent courir aucun risque pour la venue de l'humoriste. Le producteur devra payer.

par
Frédéric Nejad
1 / 41
19.03 Dieudonné a été condamné jeudi à 22'500 euros (environ 24'000 francs) d'amende, sous peine d'emprisonnement, pour provocation à la haine raciale et injure.

19.03 Dieudonné a été condamné jeudi à 22'500 euros (environ 24'000 francs) d'amende, sous peine d'emprisonnement, pour provocation à la haine raciale et injure.

AFP/Loic Venance
18.03 L'humoriste français Dieudonné a été condamné mercredi à deux mois de prison avec sursis pour apologie d'actes de terrorisme. Il était jugé pour avoir posté sur Facebook qu'il se sentait «Charlie Coulibaly» au lendemain des attentats de début janvier à Paris.

18.03 L'humoriste français Dieudonné a été condamné mercredi à deux mois de prison avec sursis pour apologie d'actes de terrorisme. Il était jugé pour avoir posté sur Facebook qu'il se sentait «Charlie Coulibaly» au lendemain des attentats de début janvier à Paris.

AFP/Joel Saget
04.03 La justice française interdit la commercialisation du DVD du spectacle de Dieudonné «Le Mur».

04.03 La justice française interdit la commercialisation du DVD du spectacle de Dieudonné «Le Mur».

L'information est apparue mercredi sur un site français se prétendant «antisioniste» et pro-Dieudonné: la Municipalité lausannoise tente «de racketter» la boîte de production de l'humoriste «en lui imposant 50 policiers communaux» à ses frais pour les trois dates au Théâtre de Beaulieu, fin janvier. La facture s'élèverait à 100'000 euros et obligerait Dieudonné à se produire «à perte».

Syndic de Lausanne, Daniel Brélaz a contesté jeudi le nombre d'agents communaux évoqué. Mais il reconnaît que le montant total du dispositif renforcé de sécurité se monterait pour les trois soirs à cette somme-là. «La Ville s'est mise d'accord avec l'organisateur romand qui fait venir Dieudonné en Suisse. Nous avons signé avec lui une convention prévoyant des dispositions renforcées à l'intérieur de la salle de spectacle, ainsi qu'à l'entrée et autour. Car on ne sait jamais ce qui peut se passer, vu le contexte actuel», explique Daniel Brélaz. Il précise que la facture sécuritaire a été adressée à l'organisateur, qui l'a déjà payée. «C'est ainsi pour chaque événement d'envergure qui polarise. Comme lors de la venue tendue de Christoph Blocher en 2007.» Mélange-t-il événement politique et artistique? «Avec Dieudonné, on est entre les deux désormais», juge Daniel Brélaz, qui estime que si les trois soirs affichent complet (pour l'heure, les deux premiers le sont), l'artiste et l'organisateur se partageront un bénéfice net de 300'000 francs. Ce dernier conteste: «Il oublie les frais de location, de logement, de repas, de transport.»

Les Neuchâtelois semblent plus sereins

Face à la dernière provocation de Dieudonné, se sentant «Charlie Coubaly», qui lui vaut d'être sous enquête en France, le canton de Neuchâtel semble plus serein. L'humoriste s'y produit le 27 janvier à Fontainemelon. Conseiller d'Etat chargé de la sécurité, Alain Ribaux déclare que ce qui se passera à Lausanne sera observé: «La situation y est différente, et la salle ici est plus petite. Notre dispositif a été cependant accru, mais en principe, nous n'enverrons pas la facture à l'organisateur.»

Déjà de nombreux spectacles en Suisse

Dieudonné M'bala M'bala s'est souvent produit par le passé en Suisse romande. Notamment à Genève, à La Tène (NE), à Lausanne et à Nyon (VD). Mais après sa récente inculpation judiciaire en France, pour «apologie du terrorisme», les autorités de Nyon ont cessé d'invoquer le principe de la liberté d'expression: le sulfureux humoriste n'a pas reçu l'autorisation d'y jouer cette année. En ville de Genève, le Conseil administratif (Exécutif) avait refusé de lui louer une salle en décembre 2009. Mais le Tribunal administratif avait ensuite donné tort à la Ville.

Ton opinion