Genève: Un couteux rapatriement pour la Cour des comptes
Actualisé

GenèveUn couteux rapatriement pour la Cour des comptes

L'institution a payé 14'000 fr. pour déménager. Elle devrait remettre la main à la poche pour revenir dans ses anciens locaux. Avant de repartir ailleurs.

par
Raphaël Leroy
Le président, François Paychère, avec son collègue Stanislas Zuin.

Le président, François Paychère, avec son collègue Stanislas Zuin.

Les entreprises de déménagement peuvent se réjouir: elles risquent d'augmenter substantiellement leurs revenus grâce au bras de fer qui oppose la Cour des comptes à l'Etat. La semaine passée, l'institution de contrôle des deniers publics décidait de quitter ses bureaux étriqués des Eaux-Vives pour la prestigieuse rue du Rhône. Elle doublait du même coup son loyer («20 minutes» du 4 octobre). Coût de l'opération: près de 14000 francs. Seuls le mobilier, le matériel informatique et les dossiers ont été déménagés, informe la Cour. Aucun travail de peinture ou de pose de moquette n'a été nécessaire.

Si ce montant peut être considéré comme relativement modeste, il pourrait tripler dans un futur proche. Jeudi, le conseiller d'Etat chargé de l'urbanisme a sommé la Cour de réintégrer au plus vite ses anciens locaux. François Longchamp estime, comme les députés, qu'elle n'a pas la compétence pour signer un bail. Un retour qui, selon toute vraisemblance, devrait coûter au moins le même prix.

Le Département de l'urbanisme ayant déjà localisé des nouveaux bureaux pour l'institution à la route de Chêne, un troisième changement d'adresse interviendra pour un montant au moins aussi important que les précédents. La facture totale pourrait donc avoisiner les 50000 francs. Des allées et venues plutôt coûteuses pour une organisation pourtant chargée de la bonne tenue des comptes publics.

Ton opinion