Parlement jurassien: Un crédit de 3 millions d'euros pour une ligne ferroviaire
Actualisé

Parlement jurassienUn crédit de 3 millions d'euros pour une ligne ferroviaire

Le Jura va investir trois millions d'euros (environ 4,5 millions de francs) dans le projet de réouverture de la ligne ferroviaire Delle-Belfort, en France voisine.

Le canton espère ainsi se connecter rapidement au TGV Rhin-Rhône qui s'arrêtera à Belfort en 2011.

Le Parlement a accepté mercredi ce crédit destiné à couvrir la participation du canton au cofinancement de la réouverture de ce tronçon. Les trains circulent déjà depuis Bienne jusqu'à Delle, première ville française après Boncourt (JU).

«Le canton du Jura a un fort intérêt politique, économique et environnemental dans la réussite de ce projet», a déclaré Laurent Schaffter, le ministre de l'environnement et de l'équipement. Avec cette ligne, le canton va gagner en attractivité et en accessibilité.

Porrentruy-Paris

La réhabilitation de cette ligne permet le raccordement au futur TGV Rhin-Rhône avec un arrêt à la gare TGV de Meroux, près de la ville de Belfort. Avec ce projet, Porrentruy (JU) sera à l'horizon 2011-2012 la ville suisse la plus proche de Paris. Le chef-lieu ajoulot sera alors à 02h45 de la capitale française.

La ligne Delle-Belfort, longue d'une vingtaine de kilomètres, a été fermée en 1992. Sa réouverture sera non seulement bénéfique pour le Jura mais aussi pour les cantons de Berne et de Soleure avec la liaison Bienne-Delémont-Porrentruy-Delle-Belfort. D'où l'espoir du Jura que le canton de Berne s'associe à sa démarche.

Le coût total du projet de réouverture de la ligne entre Delle et Belfort s'élève entre 85 et 90 millions d'euros. Il manque à ce jour quelque 20 millions d'euros. La Confédération a prévu de verser une contribution de 40 millions de francs, une moitié sur sol français et l'autre pour des aménagements entre Delémont et Boncourt.

(ats)

Ton opinion