Actualisé 22.10.2010 à 14:12

Crash aérien en RDCUn crocodile à l'origine du crash?

L'accident, qui s'est produit en août, avait d'abord été attribué à une panne technique. Mais l'unique rescapé des vingt-et-une personnes à bord a fourni une autre explication.

von
jfz
Le reptile se serait échappé du sac de sport dans lequel un passager l'avait caché.

Le reptile se serait échappé du sac de sport dans lequel un passager l'avait caché.

Si l'issue n'était pas si dramatique, on aurait volontiers parlé d'histoire belge. Le 25 août dernier, un avion de Filair, piloté par le Belge Daniel Philemotte, propriétaire de la compagnie, s'écrasait à 1 km de l'aéroport de Bandundu, en République démocratique du Congo. Vingt des vingt-et-une personnes à bord avaient péri dans un accident dont les causes avaient été attribuées dans un premier temps à une panne sèche, puis à un problème technique.

Or, selon «Jeune Afrique», relayée par le site belge 7 sur 7, le crash serait dû à une cause bien plus incongrue: la présence d'un crocodile vivant dans l'appareil. L'hebdomadaire se base sur le témoignage du seul rescapé de l'accident, ainsi que sur un rapport d'enquête qu'il a pu se procurer. Le reptile, embarqué clandestinement par un des passagers, aurait réussi à s'échapper du sac de sport dans lequel il voyageait, juste avant l'atterrissage, provoquant la panique générale dans l'appareil.

Une hôtesse se serait alors précipitée dans le cockpit, geste qui aurait été imité par nombre de passagers. C'est ce mouvement de foule qui serait à l'origine de la perte de maîtrise du pilote belge. Le crocodile serait même sorti indemne de l'accident mais aurait ensuite été tué à coups de machette par les secouristes.

Un élu de la province de Bandundu a cependant vivement démenti cette information sur le site de «Jeune Afrique».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!