Moscou: Un danseur du Bolchoï plaide non coupable
Actualisé

MoscouUn danseur du Bolchoï plaide non coupable

Le principal suspect de l'agression à l'acide contre le directeur artistique du célèbre théâtre de Moscou a plaidé non coupable mardi à la reprise de son procès.

L'artiste doit répondre de «blessures volontaires préméditées» et risque jusqu'à 12 ans de détention. «Je ne reconnais pas ma culpabilité», a déclaré Dmitritchenko depuis la cage des prévenus au tribunal Mechanski de Moscou. Vêtu d'un pull et d'un pantalon gris, le danseur de 29 ans comparaissait au côté de ses deux complices, l'exécutant Iouri Zaroutski et le chauffeur Andreï Lipatov. Il a affirmé ne pas leur avoir demandé de causer un «préjudice grave» à la santé de M. Filine.

«Homme cruel»

«Je n'ai fait que dire à Zaroutski (...) que Filine était non seulement un artiste brillant, mais aussi un homme très cruel envers ses collègues», a indiqué M. Dmitritchenko, en insistant sur le fait que M. Zaroutski avait commis l'attaque contre M. Filine tout seul, de son propre chef. Pour sa part, Iouri Zaroutski a reconnu «partiellement» sa culpabilité. «Je reconnais que j'ai attaqué Filine, mais je ne reconnais pas que je l'ai fait en complot avec Pavel Dmitritchenko et Andreï Lipatov», a-t-il déclaré. De son côté, M. Lipatov a plaidé non coupable. Tous les trois doivent répondre de «blessures volontaires préméditées» et risquent jusqu'à 12 ans de détention. L'audience a duré moins d'une heure, avant d'être reportée à jeudi.

Greffe de peau et opérations

Sergueï Filine, 42 ans, viendra au procès le 6 novembre pour témoigner, selon l'agence Interfax. Aspergé d'acide le 17 janvier dernier en bas de son immeuble, il a été grièvement brûlé et a pratiquement perdu la vue. Après une greffe de peau et plusieurs opérations aux yeu , M. Filine a repris en septembre le travail au Bolchoï où il est désormais toujours accompagné d'un garde du corps. Il porte des lunettes noires et son visage a des traces de brûlures. Pavel Dmitritchenko, danseur soliste et militant syndical au Bolchoï, en détention provisoire depuis mars, avait déjà démenti en août devant le tribunal avoir planifié l'attaque à l'acide mais reconnu avoir accepté la proposition de l'exécutant présumé Iouri Zaroutski de «frapper Filine». (ats)

Ton opinion