Actualisé 14.12.2008 à 14:12

Nouvel horaire CFFUn début sans accroc

Les trains CFF circulent depuis dimanche matin selon le nouvel horaire. Le changement s'est déroulé sans trop d'accrocs.

Les voyageurs de deux Cisalpino - enfants terribles de la flotte - sont toutefois arrivés à destination en retard en raison de problèmes techniques.

Sur l'un de ces deux convois circulant en provenance de Milan, une panne du système à inclinaison est à l'origine des désagréments. Les CFF ont dû organiser un train de remplacement à partir de Brigue (VS), a indiqué devant la presse Toni Häne, chef de la gestion du trafic de la compagnie.

Egalement retardé, un autre Cisalpino à destination de Zurich devait être immobilisé à Arth-Goldau (SZ) pour ne pas retarder à leur tour les voyageurs qu'il devait ensuite transporter en sens inverse. Les utilisateurs concernés devaient prendre un autre train pour rallier Zurich ou Arth Goldau (SZ). Un troisième convoi de la filiale italo-suisse des CFF a carrément été supprimé.

Il faut dire que de nouveaux trains inclinables auraient dû équiper les Cisalpino déjà pour l'introduction du nouvel horaire. Mais un retard dans la livraison obligera les voyageurs partant de Genève, Bâle et Zurich en direction de Milan à patienter encore six mois avant de bénéficier de liaisons supplémentaires.

«Malheureusement» normal

Le directeur des CFF Andreas Meyer s'est tout de même montré satisfait du changement d'horaire. Tout a bien fonctionné, à l'exception des Cisalpino et de quelques retards dans le trafic régional. «Mais cela correspond malheureusement encore à la normalité.»

Les CFF ne sont en outre pas aidés par la grippe, explique Toni Häne. En hiver, conducteurs et agents de train n'en sont pas épargnés et les effectifs du personnel deviennent restreints. M. Häne invoque par ailleurs les ressources limitées en matériel roulant.

Test décisif lundi

Dans l'ensemble, les changements liés au nouvel horaire sont moindres que les années précédentes. On découvre surtout de nouvelles offres, notamment aux heures de pointe. L'absorption du trafic pendulaire, dès lundi matin, sera donc déterminante pour dresser un premier bilan, a déclaré Andreas Meyer.

L'ex-régie fédérale analysera dans les prochains jours de quelle manière les voyageurs utiliseront son offre. Elle allongera - autant que possible - ou raccourcira les convois en conséquence.

Offre augmentée de 5,5%

Les CFF doivent répondre à une demande croissante, mais aussi à toujours davantage de réclamations pour des retards ou un manque de places assises. L'offre a ainsi augmenté de 5,5% sur un réseau qui est déjà le plus dense du monde.

Principale innovation, les trains circulent désormais à la cadence semi-horaire intégrale entre Bâle et Zurich. Entre Genève et Lausanne, où les problèmes se répètent ces derniers temps, des liaisons supplémentaires sont introduites le matin et en soirée, la cadence semi-horaire directe est étendue de 05h45 à 20h45 et davantage de places assises sont disponibles, grâce à des trains plus longs.

Tessin plus près

Entre Berne et Zurich, l'offre est complétée avec des trains supplémentaires tôt le matin et tard le soir. Grâce à l'introduction de rames ICN inclinables sur la ligne du Gothard, les trajets vers le Tessin s'en trouvent raccourcis de 15 minutes. Dans le trafic régional, les CFF annoncent surtout des améliorations au noeud de correspondance de St-Maurice (VS).

Ces deux dernières semaines qui ont précédé le changement d'horaire, les compositions de quelque 80 trains ont été modifiées. Tout a fonctionné correctement: chaque train avait la bonne composition, de l'avis des responsables. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!